Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
auteurs:daniel_oster [2016/09/22 14:30]
Virginie Savard
auteurs:daniel_oster [2016/09/22 14:34] (Version actuelle)
Virginie Savard
Ligne 3: Ligne 3:
 Daniel Oster naît à Paris le 15 mai 1938. Écrivain et critique littéraire,​ il a également travaillé pendant de nombreuses années au secrétariat de l’Académie française, où il était responsable de l’édition du dictionnaire,​ et a longtemps collaboré à la revue //La Quinzaine littéraire//​. Après ses premiers romans, parus aux Éditions du Seuil dans les années 1960 et 1970, la pratique littéraire de Daniel Oster se transforme, et dans ses œuvres des décennies subséquentes //Dans l’intervalle//,​ //​Stéphane//,​ //La Gloire//, la frontière entre discours critique et fiction littéraire tend à s’abolir. Nourris par les références littéraires et biographiques à Stéphane Mallarmé et à Paul Valéry, ces ouvrages, dont le caractère exigeant reflète bien celui des œuvres dont elles s’inspirent,​ remettent en question la capacité du langage à représenter le réel et s’interrogent sur la place et la légitimité de l’homme de lettres dans la société, soutenant notamment que toute vie d’écrivain se déploie dans une ligne de fiction. Son dernier ouvrage, //​Rangements//,​ paru deux ans après son décès survenu le 15 avril 1999, est l’occasion de revenir une dernière fois, avant la mort qu’il sait proche, sur les questionnements qui ont marqué son œuvre. Daniel Oster naît à Paris le 15 mai 1938. Écrivain et critique littéraire,​ il a également travaillé pendant de nombreuses années au secrétariat de l’Académie française, où il était responsable de l’édition du dictionnaire,​ et a longtemps collaboré à la revue //La Quinzaine littéraire//​. Après ses premiers romans, parus aux Éditions du Seuil dans les années 1960 et 1970, la pratique littéraire de Daniel Oster se transforme, et dans ses œuvres des décennies subséquentes //Dans l’intervalle//,​ //​Stéphane//,​ //La Gloire//, la frontière entre discours critique et fiction littéraire tend à s’abolir. Nourris par les références littéraires et biographiques à Stéphane Mallarmé et à Paul Valéry, ces ouvrages, dont le caractère exigeant reflète bien celui des œuvres dont elles s’inspirent,​ remettent en question la capacité du langage à représenter le réel et s’interrogent sur la place et la légitimité de l’homme de lettres dans la société, soutenant notamment que toute vie d’écrivain se déploie dans une ligne de fiction. Son dernier ouvrage, //​Rangements//,​ paru deux ans après son décès survenu le 15 avril 1999, est l’occasion de revenir une dernière fois, avant la mort qu’il sait proche, sur les questionnements qui ont marqué son œuvre.
  
 +**Historique des prix reçus**
 +  * 1982 - Prix Bordin, //Monsieur Valéry//
 +  * 1997 - Prix Henri Mondor, //La Gloire//
 +  * Chevalier de l'​Ordre national du Mérite
  
 **Lien externe** **Lien externe**

Outils de la page

complaint