Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
auteurs:jacques_poulin [2017/08/08 13:50]
Dave Létourneau
auteurs:jacques_poulin [2017/08/08 13:50] (Version actuelle)
Dave Létourneau
Ligne 2: Ligne 2:
  
 {{ Jacques_Poulin.jpg?​200}} {{ Jacques_Poulin.jpg?​200}}
-wfwef+
 Souvent considéré comme le plus nord-américain des romanciers francophones du Québec, Jacques Poulin est né à Saint-Gédéon-de-Beauce le 23 septembre 1937. Après l’obtention d’une licence en orientation professionnelle (1960) et d’une licence ès lettres (1964) à l’Université Laval, Poulin se consacre dès 1965 à l’écriture et à la traduction. Dans les années 1980, il élut domicile à Paris, mais le Québec ne cesse d’inspirer son univers romanesque. Il revient donc s’y établir quelques années plus tard. Ses romans, dont la plupart sont coédités par Leméac (Montréal) et Actes Sud (Arles), balisent le parcours d'un écrivain intimiste qui, par sa prose minimaliste,​ raconte « la plus belle histoire d'​amour ». Cette quête qui débuta en 1967 avec son premier roman //Mon cheval pour un royaume//, a été maintes fois récompensée par la critique tant québécoise que française. En 1995, Poulin reçoit le prix Athanase-David,​ la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec à un artiste pour l'​ensemble de son oeuvre. Plusieurs de ses romans, tels que //​Volkswagen blues// (1984), sont devenus de véritables classiques de la littérature québécoise. ​ Souvent considéré comme le plus nord-américain des romanciers francophones du Québec, Jacques Poulin est né à Saint-Gédéon-de-Beauce le 23 septembre 1937. Après l’obtention d’une licence en orientation professionnelle (1960) et d’une licence ès lettres (1964) à l’Université Laval, Poulin se consacre dès 1965 à l’écriture et à la traduction. Dans les années 1980, il élut domicile à Paris, mais le Québec ne cesse d’inspirer son univers romanesque. Il revient donc s’y établir quelques années plus tard. Ses romans, dont la plupart sont coédités par Leméac (Montréal) et Actes Sud (Arles), balisent le parcours d'un écrivain intimiste qui, par sa prose minimaliste,​ raconte « la plus belle histoire d'​amour ». Cette quête qui débuta en 1967 avec son premier roman //Mon cheval pour un royaume//, a été maintes fois récompensée par la critique tant québécoise que française. En 1995, Poulin reçoit le prix Athanase-David,​ la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec à un artiste pour l'​ensemble de son oeuvre. Plusieurs de ses romans, tels que //​Volkswagen blues// (1984), sont devenus de véritables classiques de la littérature québécoise. ​
  

Outils de la page

complaint