Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
auteurs:suzanne_jacob [2016/09/17 15:45]
Audrey Thériault
auteurs:suzanne_jacob [2016/09/17 15:47] (Version actuelle)
Audrey Thériault
Ligne 3: Ligne 3:
 {{ auteurs:​suzanne_jacob.jpg?​210|}} {{ auteurs:​suzanne_jacob.jpg?​210|}}
  
-Née en 1943 à Amos, en Abitibi, Suzanne Jacob fait ses études classiques à Nicolet avant d'​obtenir un baccalauréat ès arts de l’Université Laval. Elle complète ensuite un certificat en enseignement du français à l’Université de Montréal, métier qu'​elle ne pratiquera que très peu, car les années 1960 et 1970 seront consacrées ​à sa carrière d'​auteure-compositrice-interprète. Remarquée par la critique, elle reçoit le prix de la boite à chansons Le Patriote de Montréal en 1970 et représente le Canada au Festival de Spa (Belgique). Ce n’est qu’en 1978, avec la parution du roman //Flore Cocon//, que Suzanne Jacob fait son entrée dans la littérature. La même année, elle fonde la maison d’édition Le Biocreux où paraissent le recueil de nouvelles //La survie// (1979) et le recueil de poésie //Poèmes 1 – Gémellaires,​ le chemin de Damas// (1980). S’appropriant divers genres littéraires,​ Jacob est aussi bien reconnue pour ses romans, ses recueils de nouvelles, ses essais que pour sa poésie. Elle collabore de plus à la //Gazette des femmes// de 1981 à 1991 avec sa chronique intitulée « Ah! ». Son œuvre lui vaut la reconnaissance de ses pairs et reçoit de nombreux prix, en plus d’être traduite en anglais, en espagnol, en allemand, en roumain et en italien. Suzanne Jacob est aussi reçue à l'​Académie des arts et des lettres du Québec en 2001.+Née en 1943 à Amos, en Abitibi, Suzanne Jacob fait ses études classiques à Nicolet avant d'​obtenir un baccalauréat ès arts de l’Université Laval. Elle complète ensuite un certificat en enseignement du français à l’Université de Montréal, métier qu'​elle ne pratiquera que très peu, car elle consacre ​les années 1960 et 1970 à sa carrière d'​auteure-compositrice-interprète. Remarquée par la critique, elle reçoit le prix de la boite à chansons Le Patriote de Montréal en 1970 et représente le Canada au Festival de Spa (Belgique). Ce n’est qu’en 1978, avec la parution du roman //Flore Cocon//, que Suzanne Jacob fait son entrée dans la littérature. La même année, elle fonde la maison d’édition Le Biocreux où paraissent le recueil de nouvelles //La survie// (1979) et le recueil de poésie //Poèmes 1 – Gémellaires,​ le chemin de Damas// (1980). S’appropriant divers genres littéraires,​ Jacob est aussi bien reconnue pour ses romans, ses recueils de nouvelles, ses essais que pour sa poésie. Elle collabore de plus à la //Gazette des femmes// de 1981 à 1991 avec sa chronique intitulée « Ah! ». Son œuvre lui vaut la reconnaissance de ses pairs et reçoit de nombreux prix, en plus d’être traduite en anglais, en espagnol, en allemand, en roumain et en italien. Suzanne Jacob est aussi reçue à l'​Académie des arts et des lettres du Québec en 2001.
  
 **Historique des prix reçus :** **Historique des prix reçus :**

Outils de la page

complaint