Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Ceci est une ancienne révision du document !


Ah...!

Suzanne Jacob - Montréal, Boréal (Papiers collés), 1996, 173 p.

Les textes de ce recueil ont d’abord été publiés dans La Gazette des femmes entre 1981 et 1991. Ces textes, à mi-chemin entre la nouvelle et l’essai, traitent tous de près ou de loin de la situation des femmes.

« J’ai horreur de ces femmes qui n’ont rien d’autre à faire qu’à se mettre le nez dans le ménage des autres. C’est Sylvie qui disait ça à quelqu’un au téléphone. Je n’écoutais pas, mais j’ai entendu. Je ne suis pas paranoïaque comme on dit, mais je me suis sentie visée. Je me demande pourquoi je me sens toujours visée comme ça par des histoires qui ne me concernent pas du tout. »

(Extrait du texte « J’ai dit oui », Éditions Boréal, 1996, p. 27)

Documentation critique

AUDET, René, « À propos du feuilleton idéel (la chronique comme pratique de l’essai) », dans Anne CAUMARTIN et Martine-Emmanuelle LAPOINTE (dir.), Parcours de l’essai québécois (1980-2000), Québec, Nota Bene (Essais critiques), 2004, p. 47-61. +++ Chapitre de collectif

BERNARD, Karine,  « Le rôle de la fiction narrative dans les essais Ah…! (1996) et La bulle d’encre (1997) de Suzanne Jacob », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2003, 118 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé

Ce mémoire examine le rôle de la fiction narrative dans les essais Ah… ! et La bulle d’encre, de Suzanne Jacob. Les deux cas présentent autant de façons d’intégrer la fiction narrative à un genre qui, “a priori”, ne l’exploite pas. la confrontation des deux livres met d’ailleurs en évidence les traits constitutifs de l’essai que sont l’omniprésence d’un JE et l’argumentation autour d’un objet culturel. Parce que la fiction narrative s’y voit véritablement intégrée à une dynamique générique propre à l’essai, les deux livres de Suzanne Jacob se démarquent de l’écriture hybride des écrivaines féministes de sa génération. Cette analyse prétend ainsi éclairer les pratiques d’écriture de Suzanne Jacob, écrivaine dont l’importance est indiscutable dans le corpus québécois contemporain, mais aussi mesurer les étendues respectives des notions de narrativité, de fiction et d’essai.

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement intitutionnel auprès de UMI - Proquest###

JOUBERT, Lucie, « Suzanne Jacob et La Gazette des femmes : le “beau risque” de la rhétorique et de la subversion », Voix et images, vol. 21, no 2 (hiver 1996), p. 266-274. +++ Article de revue

### Résumé

Parallèlement à ses romans, Suzanne Jacob a signé pendant plusieurs années une chronique dans La Gazette des femmes. L’étude de cet aspect beaucoup moins connu de son oeuvre démontre que Jacob a su concilier écriture littéraire et écriture journalistique. Ces chroniques instituent une lecture personnelle, badine, des menus faits du quotidien, qui s’inscrit dans la démarche féministe de la revue tout en s’en démarquant à l’occasion par un parti pris pour l’individu au détriment de la collectivité au féminin.

###

JOUBERT, Lucie, « Les comiques chroniques : La Gazette des femmes, Suzanne Jacob et les autres », dans L’humour du sexe. Le rire des filles, Montréal, Triptyque, 2002, p. 89-118. +++ Monographie



Ah...! (oeuvre)
TitreAh...!
AuteurSuzanne Jacob
Parution1996
TriAh...!
Afficheroui

complaint