Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:l_amour_du_lointain._recit_en_marge_des_textes [2015/03/10 00:44]
Camille Arpin [Documentation critique]
oeuvres:l_amour_du_lointain._recit_en_marge_des_textes [2015/03/12 21:11] (Version actuelle)
Camille Arpin [L'amour du lointain. Récit en marge des textes]
Ligne 1: Ligne 1:
 ====== L'​amour du lointain. Récit en marge des textes ====== ====== L'​amour du lointain. Récit en marge des textes ======
  
-[[auteurs:​Sergio Kokis]] - Montréal, XYZ (Romanichels),​ 2004, 309 p.+[[auteurs:​Sergio Kokis]] - Montréal, XYZ (Romanichels),​ 2004, 309 pages.
  
  
-{{ L'​amour du lointain. Récit en marge des textes.jpg?100}}+{{ L'​amour du lointain. Récit en marge des textes.jpg?120}}
  
 « "​Marche"​ et "​marge"​ ont les mêmes origines étymologiques,​ les deux mots se rapportant à l'​idée de chemin. La langue anglaise a gardé du latin le joli mot "//​marginalia//",​ pour désigner l'​ensemble des notes en marge d'un texte, ce cheminement du véritable lecteur, celui qui lit avec un crayon et qui s'​approprie de la sorte le livre d'un auteur. C'est ce que je compte faire ici : cheminer en marge de mes propres textes et des paroles sur ma propre vie, dans l'​espoir sinon de me les approprier, du moins d'y trouver une sorte de panorama me donnant l'​illusion d'une totalité. « "​Marche"​ et "​marge"​ ont les mêmes origines étymologiques,​ les deux mots se rapportant à l'​idée de chemin. La langue anglaise a gardé du latin le joli mot "//​marginalia//",​ pour désigner l'​ensemble des notes en marge d'un texte, ce cheminement du véritable lecteur, celui qui lit avec un crayon et qui s'​approprie de la sorte le livre d'un auteur. C'est ce que je compte faire ici : cheminer en marge de mes propres textes et des paroles sur ma propre vie, dans l'​espoir sinon de me les approprier, du moins d'y trouver une sorte de panorama me donnant l'​illusion d'une totalité.
  
 Il s'agit donc d'un livre très personnel. Il pourrait à la rigueur intéresser un peu les lecteurs de mon oeuvre, ceux qui sont préoccupés par la démarche créatrice ou par la phénoménologie de la construction d'une identité. Mais j'​invite aussi le lecteur oisif, s'il se divertit avec l'​absurdité de sa propre existence, à m'​accompagner dans cette //​donquichotterie//​en quête de mes fictives sources chevaleresques. Je l'​avertis cependant que s'il n'a pas l'​attitude d'un Pinocchio délaissant l'​école pour suivre le cirque, il ne trouvera pas grand profit dans les pages qui suivent. » Il s'agit donc d'un livre très personnel. Il pourrait à la rigueur intéresser un peu les lecteurs de mon oeuvre, ceux qui sont préoccupés par la démarche créatrice ou par la phénoménologie de la construction d'une identité. Mais j'​invite aussi le lecteur oisif, s'il se divertit avec l'​absurdité de sa propre existence, à m'​accompagner dans cette //​donquichotterie//​en quête de mes fictives sources chevaleresques. Je l'​avertis cependant que s'il n'a pas l'​attitude d'un Pinocchio délaissant l'​école pour suivre le cirque, il ne trouvera pas grand profit dans les pages qui suivent. »
 +
 (Extrait, p. 13) (Extrait, p. 13)
  

Outils de la page

complaint