Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:la_place [2015/03/23 15:46]
Audrey Thériault
oeuvres:la_place [2015/06/05 17:12] (Version actuelle)
Audrey Thériault
Ligne 59: Ligne 59:
 DUBOIS, Jacques, « Une socio-analyse à l'​oeuvre dans //La Place// », dans Fabrice THUMEREL (dir.), //Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux//,​ Arras, Presses de l’Université d’Artois, 2004, p. 151-162. +++ Chapitre de collectif DUBOIS, Jacques, « Une socio-analyse à l'​oeuvre dans //La Place// », dans Fabrice THUMEREL (dir.), //Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux//,​ Arras, Presses de l’Université d’Artois, 2004, p. 151-162. +++ Chapitre de collectif
  
-###« Dans une perspectivre d'une étude des relations entre fiction et savoir sociologique,​ nous approcherons ici l'​oeuvre d'​Annie Ernaux. Cette oeuvre s'​offre comme un objet d'​investigation idéal à cet égard tant la problématique sociale s'y trouve au coeur même de la représentation — sous la forme par exemple de tout ce qui relève des distinctions de classe et des //habitus// correspondants  — et tant elle est thématisée par l'​écrivain même. Il s'agit donc bien d'une production romanesque qui renoue avec la tradition réaliste, cette esthétique sérieuse que décrivait Auerbach, et qui la renouvelle rien qu'à allier une simplicité exigeante de la figuration à une sophistication de la pensée. »+###« Dans une perspectivre d'une étude des relations entre fiction et savoir sociologique,​ nous approcherons ici l'​oeuvre d'​Annie Ernaux. Cette oeuvre s'​offre comme un objet d'​investigation idéal à cet égard tant la problématique sociale s'y trouve au coeur même de la représentation — sous la forme par exemple de tout ce qui relève des distinctions de classe et des //habitus// correspondants  — et tant elle est thématisée par l'​écrivain même. Il s'agit donc bien d'une production romanesque qui renoue avec la tradition réaliste, cette esthétique sérieuse que décrivait Auerbach, et qui la renouvelle rien qu'à allier une simplicité exigeante de la figuration à une sophistication de la pensée. » (extrait, p. 153)
 ### ###
  

Outils de la page

complaint