Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:la_vie_est_ailleurs [2016/02/01 15:34]
Virginie Savard Modified from the form at oeuvres:la_vie_est_ailleurs
oeuvres:la_vie_est_ailleurs [2016/02/08 19:05] (Version actuelle)
Virginie Savard
Ligne 3: Ligne 3:
 [[auteurs:​Milan Kundera]], //La vie est ailleurs//, Paris, Gallimard, 1973, 389 p. (première édition en français, traduction par François Kérel) [[auteurs:​Milan Kundera]], //La vie est ailleurs//, Paris, Gallimard, 1973, 389 p. (première édition en français, traduction par François Kérel)
  
-« L'​auteur avait tout d'​abord pensé intituler ce roman //​L'​âge lyrique//. L'âge lyrique, selon Kundera, c'est la jeunesse, et ce roman est avant tout une épopée de l'​adolescence ; épopée ironique qui corrode tendrement les valeurs tabous : l'​Enfance,​ la Maternité, la Révolution et même - la Poésie. En effet, Jaromil est poète. C'est sa mère qui l'a fait poète et qui l'​accompagne (immatériellement) jusqu'​à ses lits d'​amour et (matériellement) jusqu'​à son lit de mort. Personnage ridicule et touchant, horrible et d'une innocence totale («l'​innocence avec son sourire ​sanglant» ​!), Jaromil est en même temps un vrai poète. Il n'est pas salaud, il est Rimbaud. Rimbaud pris au piège de la révolution communiste, pris au piège d'une farce noire. »\\+« L'​auteur avait tout d'​abord pensé intituler ce roman //​L'​âge lyrique//. L'âge lyrique, selon Kundera, c'est la jeunesse, et ce roman est avant tout une épopée de l'​adolescence ; épopée ironique qui corrode tendrement les valeurs tabous : l'​Enfance,​ la Maternité, la Révolution et même - la Poésie. En effet, Jaromil est poète. C'est sa mère qui l'a fait poète et qui l'​accompagne (immatériellement) jusqu'​à ses lits d'​amour et (matériellement) jusqu'​à son lit de mort. Personnage ridicule et touchant, horrible et d'une innocence totale (« l'​innocence avec son sourire ​sanglant » !), Jaromil est en même temps un vrai poète. Il n'est pas salaud, il est Rimbaud. Rimbaud pris au piège de la révolution communiste, pris au piège d'une farce noire. »\\
 (Quatrième de couverture) (Quatrième de couverture)
  
 =====Documentation critique===== =====Documentation critique=====
- 
- 
- 
  
 RICARD, Francois, « Satan'​s Point of View: Towards a Reading of //Life Is Elsewhere// », dans Peter PETRO (dir.), //Critical Essays on Milan Kundera//, New York, G. K. Hall, 1999, p. 193-197. +++ Chapitre de collectif RICARD, Francois, « Satan'​s Point of View: Towards a Reading of //Life Is Elsewhere// », dans Peter PETRO (dir.), //Critical Essays on Milan Kundera//, New York, G. K. Hall, 1999, p. 193-197. +++ Chapitre de collectif

Outils de la page

complaint