Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Ceci est une ancienne révision du document !


Le souffle de l'harmattan

Sylvain Trudel - Montréal, Quinze, 1986, 140 p.

« Le souffle de l’harmattan est l’histoire d’une fraternité choisie, non imposée par le sang – fraternité nouvelle façonnée par les migrations, le métissage et l’interprétation des cultures. Habéké Axoum, jeune Africain rescapé d’“une guerre d’hommes qui s’ajoutait à la sécheresse de Dieu”, se retrouve au Canada après avoir vu mourir les siens, mais le bien-être de sa nouvelle vie matérielle ne peut lui faire oublier le passé. Malgré les apparences, Habéké erre dans le monde “la tête pleine de paysages brûlés et d’ombres humaines”, aveuglé par l’espoir de retrouver l’Ityopya, son pays natal mythifié. Dans sa quête folle, tout “recoquillé dans son coeur de nègre”, Habéké fait la connaissance d’Hugues Francoeur (le “bâtard”, l’“enfant de chienne” qui narre cette histoire), un garçon en rupture avec l’hypocrisie des “froids durcis” qui l’entourent, avec le monde où sévissent la vulgarité, la bêtise, la violence et le racisme larvé, et leur amitié débouchera sur des rêves d’exil et de recommencements. Ivres d’imaginaire, aidés de tout un peuple de totems et d’esprits invisibles (Mekkonen, l’aïeul ; les ancêtres africains réincarnés en oiseaux de feu ; les génies du soleil et de l’atmosphère ; l’âme de Gustave Désuet, poète suicidé qui “aimait l’amour”), les deux amis enfiévrés prendront le ciel, déchireront la terre et vogueront sur les eaux à la recherche de l’île “qui n’a jamais vu d’hommes”, dans l’espoir d’y fonder un peuple neuf, plein de paix et d’espoir, “de l’autre côté des choses”. Dans leur périple à la frontière du rêve et de la chimère, ils croiseront le destin de deux jeunes filles, Odile et Nathalie, figures de la vie et de la tragédie, qui les mèneront jusqu’à “la muraille des choses” où ils apercevront le “monde au delà du monde” – mais, est-ce bien ce qu’ils espéraient ? Pour être animé par l’utopie et les élans d’une jeunesse idéaliste et généreuse à qui aucune vision d’horreur n’a été épargnée, Le souffle de l’harmattan n’en est pas moins un roman ambigu sur les illusions de l’enfance et sur une fin de l’innocence ; sur l’éternel abîme entre le rêve et la réalité. Sans cesse en rébellion contre le monde, la jeunesse à l’instinct radical est également soumise à la tentation du crime et de la pureté. Aussi le roman soulève-t-il cette question : le fameux fossé entre les générations ne serait-il pas l’illusion suprême dans notre monde perpétuellement troublé par les ténèbres et la démence, de la naissance jusqu’à la mort ? » (Présentation des Éditions Les Allusifs)

Documentation critique

MÉNARD, Valérie, « L’influence de Réjean Ducharme chez les écrivains de la génération X », mémoire de maîtrise, département de langue et littérature françaises, Université McGill, 2004, 129 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### « La génération x a souvent été définie comme une génération sans modèles ni repères. Or, lors de la lecture de plusieurs romans québécois écrits par des auteurs appartenant à cette génération, il est possible d’y déceler un nombre important de références intertextuelles. Au Québec, ces influences vont de Kérouac à Hemingway, en passant par Camus et Sartre. Parmi les modèles québécois de ces jeunes auteurs, un nom revient périodiquement, celui de Réjean Ducharme. Qu’elle soit implicite ou explicite, l’influence de Ducharme est perceptible dans une forte majorité des romans publiés entre 1986 et 1995. L’objet de ce mémoire consistera ainsi à démontrer la présence de l’univers ducharmien dans trois romans de la génération x, à savoir Le souffle de l’harmattan de Sylvain Trudel, Vamp de Christian Mistral et La rage de Louis Hamelin.

Notre analyse portera sur trois éléments typiques à l’œuvre de Ducharme dont nous tenterons de trouver la trace dans les trois romans des écrivains de la génération x à l’étude: le rejet des normes dominantes, le mépris envers la société de consommation et la substitution d’un univers utopique à la réalité. Ces trois grands thèmes constituent le sujet de chacun des trois chapitres de notre mémoire. Avant de nous lancer dans l’analyse de ces trois thèmes, nous effectuerons un bref état présent des études critiques qui ont abordé le rôle tutélaire de Ducharme chez les jeunes auteurs et nous définirons le concept de génération x.

Ducharme appartient à ce que François Ricard nomme la “génération lyrique”, c’est-à-dire les aînés du baby-boom, alors que la génération x est formée des cadets du baby-boom. Le conflit de générations qui oppose ces deux cohortes devrait inciter les écrivains de la génération x à détester leur aîné. En conclusion, nous tenterons donc d’expliquer les raisons qui ont poussé ces écrivains de la génération x à prendre pour modèle Réjean Ducharme, un membre de la “génération lyrique”. »

« Generation X has often been defined as being without role models or inspiration. Nevertheless, it is possible to detect a sizeable amount of intertextual references in several Quebecer books written by authors of that generation. In Quebec, these young writer’s influences are as distinct as they are diverse, varying from Kerouac to Hemingway and from Sartre to Camus. But concerning their Quebecer role model, one name continually returns, that of Réjean Ducharme.

The goal of this thesis is to illustrate the presence of ducharmesque universe in three Generation X novels, namely Le souffle de l’harmattan by Sylvain Trudel, Vamp by Christian Mistral and La rage by Louis Hamelin. Within these novels, we will attempt to find the trail of three typical elements to Ducharme’s work : the rejection of conformity, the contempt towards a consumer society, and the substitution of a utopian universe for reality.

According to François Ricard, Ducharme belongs to what he calls the “génération lyrique”, which is the eldest baby boomers, while Generation X is composed of Baby Boom’s youngest members. Interestingly enough, one should expect such a generational conflict between these two cohorts to incite Generation X writers to despite their predecessor. Hence, this thesis will conclude with a few tentative explanations as to why Generation X authors were so driven to choose Réjean Ducharme, a member of the “génération lyrique”, to be their role model. » (Résumés joints au mémoire)

###

BOUCHARD, Marie-Pierre, « Le décentrement salutaire dans Le souffle de l’harmattan de Sylvain Trudel », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2005, 103 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

DUFRESNE, Guy, « La figure du père dans Le souffle de l’harmattan et Terre du roi Christian de Sylvain Trudel », mémoire de maîtrise, département de lettres et communication sociale, Université du Québec à Trois-Rivière, 1995, 116 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###

###

BELLEMARE, Yvon, « Le souffle de l’Harmattan. La créativité de l’enfant », Québec français, no 89 (printemps 1993), p. 102-106. +++ Article de revue

###

###

MARCOTTE, Gilles, « Générations », dans Lise GAUVIN et Franca MARCATO-FALZONI (dir.), L’âge de la prose. Romans et récits québécois des années 80, Rome / Montréal, Bulzoni / VLB (Quattro continenti, no 10), 1992, p. 19-27. +++ Chapitre de collectif

######

MORENCY, Jean, « L’errance dans le roman québécois », Québec français, no 97 (printemps 1995), p. 81-84. +++ Article de revue

###

###

PÉAN, Stanley, « Dis-continuité chez les nouvelles générations littéraires au Québec », Les Écrits du Canada français (3e trimestre 1993), p. 81-92. +++ Article de revue

SIMON, Sherry, « La culture en question », dans Lise GAUVIN et Franca MARCATO-FALZONI (dir.), L’âge de la prose. Romans et récits québécois des années 80, Rome / Montréal, Bulzoni / VLB (Quattro continenti, no 10), 1992, p. 51-65. +++ Chapitre de collectif

MORENCY, Jean, « Trois romanciers d’une génération perdue : Sylvain Trudel, Christian Mistral, Louis Hamelin », La Licorne: Revue de langue et de littérature françaises, no 27 (1993), p. 135-146. +++ Article de revue

### « Les échos romantiques du mal du siècle et de l’angoisse de vivre dans Le Souffle de l’Harmattan (1986) de S. Trudel, Vamp (1988) de C. Mistral et La Rage (1989) de L. Hamelin. » (Résumé joint à l’article) ###

BOUCHER, Monique, L’enfance et l’errance pour un appel à l’autre. Lecture mythanalytique du roman québécois contemporain (1960-1990), Québec, Nota bene (Terre américaine), 2005, 322 p. +++ Monographie

###« Comment se construisent les récits mythiques ? Quel est le mouvement de va-et-vient entre le général et le particulier qui permettrait de saisir un imaginaire national qui cherche à s’affirmer dans la grande francophonie internationale ? Ce sont deux des questions qui ont motivé l’auteure à entamer la présente étude.

L’objectif de cet ouvrage consiste donc à examiner les structures de l’imaginaire romanesque québécois contemporain - plus spécifiquement de 1960 à 1990 - en vue de les confronter à la montée de l’affirmation identitaire qui a accompagné la Révolution tranquille. En fait, il s’agit de proposer une vision de l’évolution historique de la littérature québécoise qui se démarque des perspectives sociologiques généralement proposées. Ainsi, une sorte de “récit commun mythique” se dessine derrière les diversités apparentes entre les auteurs étudiés, récit qui passe du mythe de l’enfance au mythe de l’errance, pour se tourner tranquillement vers le mythe de l’altérité. Globalement, ce livre propose une approche d’interprétation du texte littéraire basée sur l’analyse symbolique. Et ce chemin pose des questions sur l’appartenance identitaire et sur l’affirmation nationale que la littérature, par son caractère symbolique, aborde de façon métaphorique. » (Quatrième de couverture) ###

BIRON, Michel, François DUMONT et Élisabeth NARDOUT-LAFARGE, avec la collaboration de Martine-Emmanuelle LAPOINTE, « 3. Romans baroques et hyperréalisme », dans Histoire de la littérature québécoise, Montréal, Boréal, 2007, p. 552-560. +++ Monographie

###Voir plus spécifiquement les pages 557-558.

« Sylvain Trudel (né en 1963), dans son premier roman, Le Souffle de l’harmattan(1986), invente un héros enfant qui ressemble à première vue à Bérénice Einberg ou à Mille Milles. Hugues est adopté et ne se sent nulle attache familiale ; il aime la littérature, comme celle de Gustave Désuet, “poète délyrique” qui s’en prend aux riches d’Occident (qu’il appelle “Accident”) ; il accumule les jeux de mots faciles et il a un ami de son âge, Habéké, venu tout droit d’Afrique. Il est aussi furieux contre la société, mais sa colère n’a pas le même sens que chez Ducharme, pas plus que l’amitié qu’il éprouve pour Habéké, qu’il considère comme son véritable frère car il est “le déraciné des déracinés”. » (Extrait, p. 557) ###

LEMELIN, Daphnée, « Une identité individuelle : l’énonciation du narrateur enfant dans Le souffle de l’Harmattan de Sylvain Trudel, La petite fille qui aimait trop les allumettes de Gaétan Soucy et C’est pas moi, je le jure ! de Bruno Hébert », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2009, 93 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###« Les particularités esthétiques liées à l’énonciation du personnage-narrateur-enfant dans trois romans québécois contemporains, soit Le souffle de l’Harmattande Sylvain Trudel, La petite fille qui aimait trop les allumettes de Gaétan Soucy et C’est pas moi, je le jure !de Bruno Hébert, sont abordées dans le présent mémoire. D’abord, la narration à la première personne du singulier s’inscrit dans le contexte postmoderne de la société québécois après l’échec du référendum sur la souveraineté du Québec de 1980 en illustrant étroitement la quête identitaire individuelle du Québécois qui reflète celle des protagonistes. Ainsi, les modalités énonciatives des personnages-narrateurs-enfants participent à la mise en place d’une critique sociale dans et par leur discours à travers duquel les discours sociaux de l’époque se répercutent, accélérant, du coup, leur quête initiatique. L’espace se trouve alors porteur d’une intériorité à l’image de chaque personnage-enfant qui transforme et façonne le réel selon le parcours emprunté pour arriver à la fin de sa quête : son “moi”. » (Résumé joint au mémoire)

###

POIESZ, Marloes, « Portrait du personnage d’enfant. Analyse narrative et sémiotique de l’enfant-narrateur dans trois romans québécois contemporains : Le souffle de l’Harmattan, C’est pas moi, je le jure! et La petite fille qui aimait trop les allumettes », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2006, 114 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###« Le portrait de l’enfant-narrateur dans trois romans québécois contemporains, à savoir Le souffle de l’Harmattan, C’est pas moi, je le jure ! et La petite fille qui aimait trop les allumettes, sera ici analysé. D’abord, un survol historique littéraire met en relief les liens thématiques entre les romans du corpus et d’autres oeuvres québécoises présentant un enfant-narrateur. Ensuite, l’étude de “l’être” de l’enfant, soit sa fonction dans l’histoire et sa place au sein de la famille, montre que les protagonistes ressentent un même besoin d’appartenance après une rupture familiale et qu’ils se recréent alors une famille afin de combler leur désir d’enracinement. Enfin, l’analyse du parcours narratif permet de saisir le personnage d’enfant dans son “faire”, et de montrer les changements subis du début à la fin. On constate ainsi que les enfants suivent une même quête de pertes et de retrouvailles qui aboutit à une ouverture à autrui. »

« The objective of this thesis was to produce a portrait of the child-narrators in the following three contemporary Quebec novels : Le souffle de l’Harmattan, C’est par moi, je le jure ! and La petite fille qui aimait trop les allumettes. An initial literature survey was conducted and it showed that there is a close thematic relationship between the three novels being studied and other Quebec works which also feature child-narrators. Secondly, the study of the “essence” of the child, that is his role within the story and also his place as a member of the family, shows that the children feel the same need of belonging after a family breakdown and that they thus recreate a family to fulfill this need. Then the analysis of the narrative quest illustrated the changes which influenced the child from the beginning to the end of the story. It shows that the children follow a same path of loss and reunion and that they end up opening up to others. » (Résumés joints au mémoire)

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

LACOURSIÈRE, Jean-François, « Les enfants narrateurs dans la littérature québécoise : les romans de la mélancolie », mémoire de maîtrise, département de lettres et communication sociale, Université du Québec à Trois-Rivières, 1993, 112 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### « La littérature québécoise connaît, depuis les dernières décennies, un changement d’orientation tant au niveau des thèmes que de la forme, et cela notamment en raison des révolutions et des changements sociaux survenus au Québec. Une des innovations se retrouve au plan de l’exploitation du thème de l’enfance, lequel s’est développé depuis les années 1960 pour se perpétuer jusqu’aux romans contemporains. Que l’on pense, en particulier, à l’Avalée des avalés (Réjean Ducharme; 1966), à Jimmy (Jacques Poulin; 1969), ou, plus près de nous, à ce Souffle de l’harmattan (Sylvain Trudel) qui balaie le Québec en 1986. L’enfance, dans la littérature québécoise, se fait désormais entendre, non seulement comme matière à traiter, mais par les voix mêmes des enfants concernés. […] Ce mémoire a ainsi deux objectifs : le premier est d’aborder la littérature québécoise par le biais des enfants-narrateurs, alors que le second consiste à mettre en relation - à comparer - la réalité littéraire observée et la société québécoise. » (Extrait de l’introduction, f. 1-2 et 6)

Sur Le souffle de l’harmattan, voir plus précisément les feuillets 60-68.

###



Le souffle de l'harmattan (oeuvre)
TitreLe souffle de l'harmattan
AuteurSylvain Trudel
Parution1986
Trisouffle de l'Harmattan
Afficheroui

complaint