Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:les_armoires_vides [2015/05/04 14:53]
Audrey Thériault
oeuvres:les_armoires_vides [2015/06/05 17:08] (Version actuelle)
Audrey Thériault
Ligne 32: Ligne 32:
 THOMAS, Lyn, « Influences illégitimes : la revue //​Confidences//​ comme intertexte des //Armoires vides// », dans Fabrice THUMEREL (dir.), //Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux//,​ Arras, Presses de l’Université d’Artois, 2004, p. 139-149. +++ Chapitre de collectif THOMAS, Lyn, « Influences illégitimes : la revue //​Confidences//​ comme intertexte des //Armoires vides// », dans Fabrice THUMEREL (dir.), //Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux//,​ Arras, Presses de l’Université d’Artois, 2004, p. 139-149. +++ Chapitre de collectif
  
-###« Dans //La Honte// Ernaux souligne le gouffre culturel qui la sépare de son enfance. Son projet d'​écriture dans ce texte est une recherche sur son milieu d'​origine,​ et en particulier le langage : "​Mettre au jour les langages qui me constituaient,​ les mots de la religion, ceux de mes parents liés aux gestes et aux choses, des romans que je lisais dans //Le Petit Echo de la Mode// ou dans //Les Veillées des chaumières//​ (//La Honte//, p. 37). Si donc dans //La Honte// et ailleurs Ernaux a voulu reconstruire le monde qui l'a formée, mon intervention serait une version critique, extérieure de ce projet ; en lisant la nouvelle de //​Confidences//​ et //Les Armoires vides// comme textes parallèles,​ textes-miroirs,​ j'​espère étudier de plus près ce processus de construction sociale de l'​identité. »+###« Dans //La Honte// Ernaux souligne le gouffre culturel qui la sépare de son enfance. Son projet d'​écriture dans ce texte est une recherche sur son milieu d'​origine,​ et en particulier le langage : "​Mettre au jour les langages qui me constituaient,​ les mots de la religion, ceux de mes parents liés aux gestes et aux choses, des romans que je lisais dans //Le Petit Echo de la Mode// ou dans //Les Veillées des chaumières//​ (//La Honte//, p. 37). Si donc dans //La Honte// et ailleurs Ernaux a voulu reconstruire le monde qui l'a formée, mon intervention serait une version critique, extérieure de ce projet ; en lisant la nouvelle de //​Confidences//​ et //Les Armoires vides// comme textes parallèles,​ textes-miroirs,​ j'​espère étudier de plus près ce processus de construction sociale de l'​identité. » (extrait, p. 140.)
 ### ###
  

Outils de la page

complaint