Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:marco_micone_-_ensemble_de_l_oeuvre [2016/09/09 15:30]
Virginie Savard
oeuvres:marco_micone_-_ensemble_de_l_oeuvre [2016/09/09 16:08] (Version actuelle)
Virginie Savard
Ligne 91: Ligne 91:
 « [...] Pour reprendre des catégories que proposait récemment Pierre Nepveu pour définir les divers types de ce que l'on appelle la "​transculture",​ on pourrait dire de Micone, que Nepveu donne d'​ailleurs en exemple, que ses pièces relèvent d'une transculture //vécue comme aliénation,​ perte de soi, dérive//​. L'​attitude de Micone se distinguerait,​ toujours selon la classification de Nepveu, d'une littérature immigrante vue comme //​expérience de la mémoire// et d'une //​expérience de repérage [...] tributaire d'un brouillage sémantique et géographique//​. On peut supposer que Micone, par son insistance sur la dimension économique du ghetto et sur l'​échec de la sortie hors de ses murs, puise dans deux types de discours sur la réalité urbaine et tient, précisément à cause de cette réflexion sur le ghetto, une place à part dans la littérature immigrante. [...] »  « [...] Pour reprendre des catégories que proposait récemment Pierre Nepveu pour définir les divers types de ce que l'on appelle la "​transculture",​ on pourrait dire de Micone, que Nepveu donne d'​ailleurs en exemple, que ses pièces relèvent d'une transculture //vécue comme aliénation,​ perte de soi, dérive//​. L'​attitude de Micone se distinguerait,​ toujours selon la classification de Nepveu, d'une littérature immigrante vue comme //​expérience de la mémoire// et d'une //​expérience de repérage [...] tributaire d'un brouillage sémantique et géographique//​. On peut supposer que Micone, par son insistance sur la dimension économique du ghetto et sur l'​échec de la sortie hors de ses murs, puise dans deux types de discours sur la réalité urbaine et tient, précisément à cause de cette réflexion sur le ghetto, une place à part dans la littérature immigrante. [...] » 
  
-[[//Les oeuvres étudiées sont //Gens du silence//, //​Addolorata//​ et //Déjà l'​agonie.]+[//Les oeuvres étudiées sont //Gens du silence//, //​Addolorata//​ et //Déjà l'​agonie.]
  
 [[http://​id.erudit.org/​iderudit/​200923ar|Melançon,​ 1991, PDF]] [[http://​id.erudit.org/​iderudit/​200923ar|Melançon,​ 1991, PDF]]

Outils de la page

complaint