Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Les Solidarités mystérieuses

Pascal Quignard - Paris, Gallimard (Coll. Blanche), 2011, 272 p.

« Ce n’était pas de l’amour, le sentiment qui régnait entre eux deux. Ce n’était pas non plus une espèce de pardon automatique. C’était une solidarité mystérieuse. C’était un lien sans origine dans la mesure où aucun prétexte, aucun événement, à aucun moment, ne l’avait décidé ainsi. » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

VACHAUD, Pauline, « Le pli des amours interdites dans Carus et Les Solidarités mystérieuses. Étude d’un cheminement romanesque », Littératures, dossier « Pascal Quignard et l’amour », sous la direction de Christine RODRIGUEZ et Sylvie VIGNES, no 69 (2013), p. 83-105. +++ Article de revue

### « Depuis le premier roman de Pascal Quignard, Carus, jusqu’à son dernier en date, Les Solidarités mystérieuses, l’amour révèle des traits assez constants (il est antisocial, tourmenté, sidérant et indicible…), lesquels représentent autant de caractéristiques qui permettent de le placer sous le signe de l’interdit – dans tous les sens du terme. Revêtant les attributs d’un certain romantisme, il est alors mis à distance par l’écriture et par la mise en avant d’autres types de relations (amitié, fraternité), sans que “l’enchantement” qui lui est propre ne cesse véritablement d’agir. » (Résumé joint à l’article)

BARBEDETTE, Sarah, « “Mais il y a la mer - et qui l’épuisera?” Sur Les Solidarités mystérieuses », dans Agnès COUSIN DE RAVEL, Chantal LAPEYRE-DESMAISON et Dominique RABATÉ (dir.), Les lieux de Pascal Quignard. Actes du colloque du Havre (29 et 30 avril 2013), Paris, Gallimard (Cahiers de la NRF), 2014, p. 208-219. +++ Chapitre de collectif

CALLE-GRUBER, Mireille, « Des métamorphoses aux solidarités. Quand les chats et les ânes donnent suite », dans Mireille CALLE-GRUBER, Jonathan DEGENÈVE et Irène FENOGLIO (dir.), Pascal Quignard, translations et métamorphoses, Paris, Hermann (Littérature), 2015, p. 61-82. +++ Chapitre de collectif

CALLE-GRUBER, Mireille et Pascal QUIGNARD, La suite des chats et des ânes, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle (Coll. Archives), 2013, 148 p. +++ Monographie

### « “Régulièrement, Pascal Quignard me fait l’amitié de répondre à l’invitation de venir travailler avec les étudiants de Doctorat et Master”. La Leçon que Pascal Quignard prononça en Sorbonne, le 15 janvier 2013, portait sur Les Solidarités mystérieuses, dernier roman en date que les éditions Gallimard avaient publié en octobre 2011.

L’extrême beauté des pages qu’on va lire relève de ce geste impossible qu’est la Leçon dans son désir de clarification. Geste prenant conscience que l’on ne peut faire la lumière sur les puissances obscures de l’écriture sans faire lever des ombres à nouveau et les contre-jours de l’écrivain affronté à ses propres mystères. Ce sont quinze versions dont la suite organise un dispositif fugué : I. Leçon donnée le 15 janvier 2013 à la Sorbonne sur la rédaction et la réception du roman Les Solidarités mystérieuses, II. Vies des Lumière, III. Chutes des Solidarités mystérieuses, IV. De cato, V. Sur la réticence, VI. Poème sur les chats, VII. Les ânes, VIII. Les Mémoires d’un âne, IX. Anne, X. Ailleurs, XI. De luce, XII. L’animal athée, XIII. Le silence des Kalapuya, XIV. Shillourokamba, XV. Les chats harets. » (Présentation de l’éditeur)

Table des matières de l’ouvrage.###



Les Solidarités mystérieuses (oeuvre)
TitreLes Solidarités mystérieuses
AuteurPascal Quignard
Parution2011
Afficheroui

Outils de la page

complaint