Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Mongo Beti - ensemble de l'œuvre

Documentation critique

Dossier Remember Mongo Beti, sous la direction d’Ambroise KOM (dir.),  Bayreuth African Studies, n° 67, 2003, 292 p. +++ Dossier de revue

« Le présent mémorial évoque l’itinéraire au cours duquel Mongo Beti traverse non seulement des forêts et des mers, mais engage aussi des luttes héroïques, initie des projets ambitieux, produit une oeuvre puissante et crée de nombreuses légendes qu’il nous laisse en héritage. Loin d’être un recueil de panégyriques, l’ouvrage s’apparente à un album de photographies prises avec des caméras diverses ayant chacune son objectif et par des photographes ayant chacun son angle visuel. Comme il faudra beaucoup de temps et beaucoup de travail pour véritablement explorer et saisir dans toute leur complexité les multiples facettes de l’homme que fut Mongo Beti et pour donner de son oeuvre tous les éclairages utiles, les textes ici réunis ne sont qu’une invitation au voyage, une incitation à engager un périple sur les traces de l’écrivain camerounais. » (Texte tiré de la couverture de la revue)

Sommaire
Introduction « Un long périple »
Première partie : Portraits
« L’énigme », Tierno Monénembo, p. 29
« Pour Alexandre, Eza Boto, Mongo Beti », Bessora, p. 37
« Écrivain et militant jusqu’à la moelle », Emmanuel Dongala, p. 49
« Vingt ans d’intelligence avec Mongo Beti », Ambroise Kom, p. 57
« La marge du repère », Guy Olama, p. 69
« Un enseignant sévère », Maurice Guillouet, p. 77
« Enseignant et mentor », Christophe Chomant, p. 79
« L’éternel combattant », Hervé Romuald Momeya, p. 83
Deuxième partie : Écrivain de la démystification
« Mongo Beti et nous », Boubacar Boris Diop, p. 87
« Un imprévisible sceptique », Jean Métellus, p. 93
« Lire, enseigner et rencontrer Mongo Beti », Éloise A. Brière, p. 101
« Mongo Beti, si près si loin », Abdourahman Waberi, p. 109
« Propos de la “ Scarlet O’Hara de banlieue “ », Maryse Condé, p. 117
« The Greatest Gadfly since Socrates », Stephen H. Arnold, p. 123
Troisième partie : Apôtre de la résistance
« Une conscience noire, africaine, universelle », Gustave Massiah, p. 131
« Économie d’une créance impayée », Célestin Monga, p. 151
« Ma troisième lumière », Rose Nia Ngongo Tekam, p. 169
« Mon ami Mongo Beti », Jean Suret-Canale, p. 199
« Le devoir de penser: Mongo Beti et la passionnante aventure de Peuples noirs », Peuples africains, Guy Ossito Midiohouan, p. 205
« Un conteur / tribun non conformiste », Thomas Mpoyi-Buatu, p. 215
« Une certaine idée de l’insurrection citoyenne », Valentin Siméon Zinga, p. 227
Quatrième partie : Mission terminée
« Une singulière liberté », Odile Biyidi-Awala, p. 243
« La dernière traversée de Tanga : péripéties d’un hommage inachevé », André Ntonfo, p. 249
« Le tombeau de Mongo Beti », Patrice Nganang, p. 263
« Mon cher et vieux camarade », Abel Eyinga, p. 273
« Comment peut-on être écrivain en Afrique? », Mongo Beti, p. 277
###

ARNOLD, Stephen H. (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, 453 p. +++ Collectif

###Textes en anglais et en français.
Sommaire
« Mongo Beti: Voltaire in the Twentieth Century », Stephen H. Arnold, p. 1
Part One: On Ville cruelle
« Masculine and Feminine: A Reading of Mongo Beti’s Ville cruelle », Clive Wake, p. 7
« Ville cruelle: Situation oedipienne, mère castrante », Arlette Chemain, p. 15
Part Two: On Le pauvre Christ de Bomba
« The Orphan in Cameroon Folklore and Fiction », Susan Domowitz, p. 41
« Narrative Perspectives in Mongo Beti’s Le pauvre Christ de Bomba », Fernando Lambert, p. 59
« Initiation and Confession: Narrative Strategies in Le pauvre Christ de Bomba », Eloïse A. Brière, p. 59
Part Three: On Mission terminée
« The Bildungsroman in Africa: The Case of Mission terminée », David J. Mickelsen, p. 71
« African Discourse and the Autobiographical Novel: Mongo Beti’s Mission terminée », Arthur Flannigan-Saint-Aubin, p. 83
« An Interpretation: Mongo Beti’s Mission to Kala », Eustace Palmer, p. 95
Part Four: On Le Roi miraculé
« Mongo Beti’s Le Roi miraculé and the Quest for Critical Consciousness », Richard Bjornson, p. 109
Part Five: On Perpétue
« The Passion of Perpetua: A Generic Approach ta Beti’s Perpétue », Evelyn Ellerman, p. 125
« Un Message ambigu: Perpétue de Mongo Beti », Danielle Deltel, p. 137
« Une Lecture de Perpétue de Mongo Beti », Martin T. Bestman, p. 151
Part Six: On Remember Ruben and La Ruine presque cocasse d’un polichinelle
« Anatomie de Remember Ruben », Hassan el Nouty, p. 167
« The Orphan and the Trickster in Mongo Beli’s Remember Ruben and La Ruine presque cocasse d’un polichinelle », Karen R. Keita, p. 175
« Remember Ruben: Etude spatio-temporelle », Eloïse A. Brière, p. 191
« La Ruine presque cocasse d’un polichinelle: Une Utopie? », Hyacinthe Sanwidi, p. 207
Part Seven: On Les deux mères de Guillaume Ismaël Dzewatama and La Revanche de Guillaume Ismaël Dzewatama
« In a Sphere of Influence: La Revanche de Guillaume Ismaël Dzewatama », Chris Dunton, p. 231
« The White Woman in Interracial Couples in Mongo Beti’s Dzewatama Novels », Odile Cazenave, p. 235
« Narration and Commitment in Mongo Beti’s Dzewatama Novels », Patricia-Pia Célérier, p. 251
« Une Contre-Histoire: Les deux mères de Guillaume Ismaël Dzewatama, futur camionneur », Danielle Deltel, p. 261
Part Eight: General Studies on Mongo Beti’s Oeuvre
« Le Missionnaire dans le roman africain », Albert Gérard, p. 275
« Mongo Beti’s Priests in Perspective », Susan Gasster-Carrière, p. 289
« Fate in Mongo Beti’s Novels », Claire L. Dehon, p. 305
« Radicalism and Angst in the Early Novels of Mongo Beti », Richard A. Joseph, p. 315
« The Dilemma of Leadership as Tragi-Comedy in the Novels of Mongo Beti », Thomas Cassirer, p. 327
« Résistance à l’acculturation dans l’œuvre de Mongo Beti », Eloïse A. Brière, p. 337
« The New Mongo Beti », Stephen H. Arnold, p. 355
« Mongo Beti et la modernité », Bernard Mouralis, p. 367
« Le Mvet dans l’œuvre de Mongo Beti », Kandioura Dramé, p. 377
« The Use of Mongo Beti », Robert Sherrington, p. 393
« Enfin vint Beti: Mongo Beti and Odile Tobner’s Dictionnaire de la Négritude », Stephen H. Arnold, p. 405
« Mongo Beti Returns to Cameroon : A Journey into Darkness », Ambroise Kom, p. 413
« Mongo Beti: The Nobility of a Struggle », Cilas Kernedjio, Pierre Tabue, André Djiffack and Blaise Tsoualla, p. 421 ###

PFOUMA, Oscar (dir.), Mongo Beti : le proscrit admirable, Paris, Menaibuc, 2003, 142 p. +++ Collectif

### Sommaire
« La vie et l’œuvre de Mongo Beti », Odile Tobner
« La vocation religieuse du RPS dans Le pauvre Christ de Bomba de Mongo Beti », Michel Naumann
« Prolégomènes à l’analyse pragmatique du diptyque Trop de soleil tue l’amour / Branle-bas en noir et blanc- La thématique de l’œuvre romanesque de Mongo Beti », Marie-Rose Abomo-Maurin
« Lettre à Alexandre Mongo Beti », Andrée Appercelle
« Le traumatisme de la maternité ou la métaphore de la servitude dans Perpétue et l’habitude du malheur », Cécile Dolisane-Ebosse
« Pour une re-lecture de l’assassinat de Martin dans Perpétue de Mongo Beti », Auguste Owono-Kouma
« Trop de soleil tue l’amour et En attendant le vote des bêtes sauvages: Deux extrêmes, un bilan des transitions démocratiques en Afrique », Pierre Fando
« L’exil perpétuel d’un fils de la forêt Mongo Beti », Cécile Dolisane-Ebosse
(tiré de l'African Studies Centre Leiden)###

DJIFFACK, André, Mongo Beti, la quête de la liberté, Paris / Montréal / Turin, L’Harmattan (Espaces littéraires), 2000, 288 p. +++ Monographie

FAME NDONGO, Jacques, L’esthétique romanesque de Mongo Beti. Essai sur les sources traditionnelles de l’écriture en Afrique, Paris, Présence africaine, 1985, 387 p. +++ Monographie

GARNIER, Xavier, « Les formes “dures” du récit : enjeux d’un combat », Notre librairie. Revue des littératures du Sud, n° 148 (juillet-septembre 2002), p. 54-58. +++ Article de revue

######

KOM, Ambroise, « Pays, exil et précarité chez Mongo Beti, Calixthe Beyala et Daniel Biyaoula », Notre librairie. Revue des littératures du Sud, n° 138-139 (septembre 1999-mars 2000), p. 42-55. +++ Article de revue

###Dossier « Actualité littéraire 1998-1999 »,

« Dans cet article l’auteur étudie l’impact de l’exil sur la vision de l’Afrique de trois romanciers africains : Mongo Béti, Calixthe Beyala, Daniel Biyaoula. Le point commun de la vision de ces trois romanciers est la précarité des conditions de vie de l’Africain, coincé entre les dictatures en Afrique et les difficultés de l’insertion en Occident. L’oeuvre de Mongo Béti, exilé pendant plus de 40 ans, dénonce la répression politique en Afrique. Les romans de Calixthe Beyala décrivent la vie incertaine des immigrés africains en France. Quant à Daniel Biyaoula, il décrit l’impasse où aboutissent ses personnages car ni le milieu africain de l’immigration, ni le continent africain n’ont conservé l’éthique des valeurs traditionnelles. »###

Dossier « Mongo Beti, 40 ans d’écriture, 60 ans de dissidence », sous la direction d’Ambroise KOM (dir.), Présence francophone, n° 42 (1993), 159 p. +++ Dossier de revue

###« À 60 ans, Beti est devenu une institution. Son oeuvre romanesque, ses essais, sa revue et ses prises de position fondées sur une longue expérience de militant apparaissent aujourd’hui comme des repères pour une bonne frange de Camerounais, d’Africains et de militants des luttes de libération, d’ici et d’ailleurs. Le présent collectif est un hommage que des universitaires d’origines diverses ont voulu rendre à près de quarante années d’activité créatrice. Tous les aspects de l’œuvre ne sont pas abordés, loin s’en faut. Toujours est-il que les axes essentiels ont été dégagés. »

Sommaire
« Présentation », Ambroise Kom
« Mongo Beti : théorie et pratique de l’écriture en Afrique noire francophone », Ambroise Kom
« Mongo Beti, le savoir et la fiction », Bernard Mouralis
« Mongo Beti : de la région au pays », André Ntonfo
« La victime et le résistant dans l’oeuvre de Mongo Beti », Fernando Lambert
« Mutisme et prise de parole : le personnage féminin chez Mongo Beti », Eloïse A. Brière
« Biyidi, Beti ou la quête du double heureux », Albert Azeyeh
« Remember Ruben : révolte et humanisation », Charly-Gabriel Mbock
« Le fantôme de Mongo Beti dans la littérature africaine d’aujourd’hui », Célestin Monga
« Entrevue avec Thomas Melone », Ambroise Kom
« Bibliographie », Cilas Kemedjio

###

CELERIER, Patricia-Pia, « Mongo Beti : regard sur la maternité », Notre librairie. Revue du livre : Afrique Caraïbe, n° 117 (avril-juin 1994), p. 38-43. +++ Article de revue

######

NDACHI-TAGNE, David, « La guerre des camps », Notre librairie. Revue du livre : Afrique, Caraïbe, Océan Indien, n° 99 (octobre-décembre 1989), p. 123-128. +++ Article de revue

######

KOM, Ambroise, « Un prophète de l’exil : le cas Mongo Beti », Notre librairie. Revue du livre : Afrique, Caraïbe, Océan Indien, n° 99 (octobre-décembre 1989), p. 129-134. +++ Article de revue

######

TCHEHO, Isaac-Célestin, « Un pont au-dessus du Sahara », Notre librairie. Revue du livre : Afrique, Caraïbe, Océan Indien, n° 96 (janvier-mars 1989), p. 60-65. +++ Article de revue

######

KOM, Ambroise, « Mongo Beti, écrivain atypique », Notre librairie. Revue des littératures du Sud, n° 150 (avril-juin 2003), p. 54-58. +++ Article de revue

###

KEMEDJO, Cilas, « La conscience de la réception critique dans l’écriture de Mongo Beti », Palabres, vol. 5, n° 2 (2004-2005), p. 75-97. +++ Article de revue

MARTIN-GRANEL, Nicolas, « Le dernier texte de Mongo Beti », Africultures, n° 65 (2005), p. 151-157. +++ Article de revue

CRESSENT, Armelle, « Penser une guerre de libération et (ré)écrire l’histoire. Le cas de Mongo Beti », Études littéraires, vol. 35, n° 1 (2003), p. 55-72. +++ Article de revue

### Résumé
Après l’interdiction de Main basse sur le Cameroun par les États camerounais et français, Mongo Beti a repris dans deux romans les problématiques censurées dans son essai. Nous analysons sa démarche « paradoxale » de retour à la fiction pour produire du vrai, ainsi que son audacieux travail de construction historiographique. Ses romans rassemblent en une « guerre de libération » les éléments d’une lutte diffractée par la répression. Ils suggèrent que la vérité de la guerre ne peut être atteinte par une histoire adossée à l’État (post)colonial obsédé par le maintien de l’ordre et, de ce fait, incapable de percevoir ou de tenir compte de la vérité du désordre.

Abstract
After Main basse sur le Cameroun was banned by the French and Cameroon governments, Mongo Beti used two novels to address some of the issues dealt within his banned book. This essay is an analysis of a somehow « paradoxical » initiative that consists of returning to fiction in order to produce historical truth and also establishes the importance of Mongo Beti’s construction of historiography. His novels involve a war of liberation composed of a series of battles diffracted by repression. They suggest that the « truth » of war cannot be appreciated in a (post)colonial state always obsessed with maintaining « law and order », which consequently makes it unable to perceive or take into account the truth of disorder.

Cressent, 2003, HTML ###

MOURALIS, Bernard, Comprendre l’oeuvre de Mongo Beti, Issy-les-Moulineaux, Saint-Paul (Classiques africains / Comprendre), 2000 [1981], 127 p. +++ Monographie

BJORNSON, Richard, « The Concept of Neocolonialism in the Later Works of Mongo Beti », dans Anne V. ADAMS et Janis A. MAYES (dir.), Mapping Intersections : African Literature and Africa’s Development, Trention, Africa World Press, 1998, p. 137-149. +++ Chapitre de collectif

DRAME, Kandioura, The Novel as Transformation Myth : A Study of the Novels of Mongo Beti and Ngugi wa Thiong’o, Syracuse, Syracuse University (Foreign and Comparative Studies. African Series), 1990, 123 p. +++ Monographie

DRAME, Kandioura, « Social Function of Myth and Epic : Mongo Beti and Ngugi Wa Thiong’o », Ufahamu, vol. XII, n° 2 (1982-1983), p. 44-67. +++ Article de revue

LOBE EWANE, « Mongo Beti : itinéraire d’un écrivain engagé », Afrique 2000, n° 14 (1993), p. 125-131. +++ Article de revue

IHOM, Cletus, « The Significance of the Cyclical Technique in the Novels of Mongo Beti », dans Sam Ade OJO et Olusoka OKE (dir.), Themes in African Literature in French : A Collection of Essays, Ibadan, Spectrum Books Limited, 2000, p. 107-116. +++ Chapitre de collectif

DASSI, M., De la morphosyntaxe à la sémantique des présentatifs en français contemporain : une perception fondée sur la prose romanesque de Mongo Beti, Munchen, Lincom Europa (LINCOM Studies in French Linguistics), 2003, 663 p. +++ Monographie

LAMBERT, Fernando, « Le comique dans l’oeuvre de Mongo Beti », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 1983, 135 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

KOM, Ambroise, « Mongo Beti : théorie et pratique de l’écriture en Afrique noire francophone », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 11-24. +++ Article de revue

###Résumé
À la lumière de quelques-uns des essais de Mongo Beti, le présent article étudie l’idée que se fait l’écrivain de la création littéraire en Afrique noire contemporaine : thèmes, problèmes de langue, institutions littéraires sont abordés. Il s’agit aussi de montrer comment les préceptes énoncés par l’auteur s’appliquent à sa propre production romanesque. ###

MOURALIS, Bernard, « Mongo Beti, le savoir et la fiction », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 25-38. +++ Article de revue

###Résumé
L’oeuvre de Mongo Beti prend sa source dans une volonté de subsister à une image ethnologique de l’Afrique une vision sociologique qui rend compte des tensions et conflits dont le continent africain est le théâtre. Mais cette exigence de vérité s’exprime à travers la fiction et non l’essai. Tel est le paradoxe profond sur lequel repose cette oeuvre et qui est l’objet de cet article. Cette contradiction trouve, sur le plan idéologique comme sur le plan esthétique, sa résolution dans un souci de faire apparaître la modernité de l’Afrique à travers des héros anonymes qui agissent à la fois dans le temps du Mythe et dans celui de l’Histoire. Et de la sorte, le savoir se révèle inséparable de la fiction. ###

NTONFO, André, « Mongo Beti : de la région au pays », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 39-55. +++ Article de revue

###Résumé
L’oeuvre de Mongo Beti, abordée du point de vue de l’enracinement au terroir présente une double caractéristique. Essentiellement régionaliste pour la production d’avant 1970, elle est surtout “nationalitaire” pour celle d’après. L’essai critique, Main basse sur le Cameroun (1972) joue un rôle de transition entre les deux problématiques. Mais la volonté de “dire” le pays déborde, chez l’écrivain camerounais, le cadre des oeuvres de fiction pour s’étendre aux textes journalistiques ou d’investigation. La revue Peuples Noirs-Peuples Africains, créée par Mongo Beti lui-même, est le cadre privilégié de publication de ce type de textes. ###

LAMBERT, Fernando, « La victime et le résistant dans l’oeuvre de Mongo Beti », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 57-71. +++ Article de revue

###Résumé
Mongo Beti contribue à la production littéraire africaine depuis bientôt quarante ans. Il y a dans son oeuvre, d’une part, une continuité certaine, mais aussi une évolution significative et une transformation qui témoigne de la part de l’écrivain de préoccupations toujours ajustées à la société africaine. Dans un premier temps, la figure de la victime occupe le premier plan. Mais rapidement cette victime est de moins en mois passive. Elle laisse de plus en plus la place à de grandes figures de résistants. On voit même se profiler la figure du réformateur. Il est clair cependant que l’Afrique souhaitée par le romancier est encore en devenir. ###

BRIÈRE, Éloïse A., « Mutisme et prise de parole : le personnage féminin chez Mongo Beti », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 73-87. +++ Article de revue

###Résumé
Quelle est la place de la femme dans une nation en devenir ? Voilà une des questions que pose Mongo Beti à travers les personnages féminins de son oeuvre. Un survol du rapport entre la femme et la parole chez l’écrivain camerounais nous amène à distinguer quatre périodes dans l’évolution du discours féminin, allant de la femme-objet à la solidarité féminine, évolution qui correspond à des moments clés de l’histoire du Cameroun. ###

AZEYEH, Albert, « Biyidi, Beti ou la quête du double heureux », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 89-105. +++ Article de revue

###Résumé
Traditionnellement, la personnalité s’élabore à partir de l’image de la Mère. Le processus s’achève avec la représentation de la Loi. Paradoxalement, celle d’Alexandre Biyidi, en adoptant trois systèmes de désignation successifs, se réalise d’abord comme l’indice “du désir insatisfait du garçon de tuer son père”, répartie respectivement à travers le négatif du Surmoi (Eza Boto), puis le positif de l’idéal du Moi (Mongo Beti), pour se fondre enfin dans l’emblème de Ruben, sublimation énigmatique et mythique du Moi idéal. Ainsi, l’histoire de ses héros s’accomplit à mi-chemin de la fuite de l’origine et de la quête du double dont l’absence obsède. ###

MBOCK, Charly-Gabriel, « Remember Ruben : révolte et humanisation », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 107-118. +++ Article de revue

###Résumé
Conscient d’aborder un sujet tabou, Mongo Beti exploite le détour du conte traditionnel pour exprimer la révolte des principaux personnages de l’oeuvre, Mor-Zamba notamment, ne doit son humanisation qu’à sa métamorphose : il a su passer d’une simple existence biologique et végétative à une vie politique fondée sur un idéal d’engagement en faveur de sa cité. ###

MONGA, Célestin, « Le fantôme de Mongo Beti dans la littérature africaine d’aujourd’hui », Présence francophone, n° 42 (1993), p. 119-132. +++ Article de revue

###Résumé
En choisissant de bâtir une oeuvre consacrée aux tourments et aux angoisses d’une Afrique prise au piège de l’Histoire (colonisation, indépendances perverties par des pouvoirs autoritaires), Mongo Beti se serait-il condamné à n’être qu’un penseur de l’éphémère ? La littérature africaine d’aujourd’hui a-t-elle encore la fonction sociale et politique que lui avait attribuée l’auteur de Ville cruelle? Ou alors cherche-t-elle prioritairement à explorer de nouveaux horizons thématiques et audaces stylistiques ? Les ambitions qui animent les nouveaux auteurs sont-elles compatibles avec le rêve de Mongo Beti ? ###

GÉRARD, Albert, « Le missionnaire dans le roman africain », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 275-288. +++ Chapitre de collectif

GASSTER-CARRIÈRE, Susan, « Mongo Beti’s Priests in Perspective », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 289-304. +++ Chapitre de collectif

DEHON, Claire L., « Fate in Mongo Beti’s Novels », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 305-314. +++ Chapitre de collectif

CASSIRER, Thomas, « The Dilemma of Leadership as Tragi-comedy in the Novels of Mongo Beti », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 327-336. +++ Chapitre de collectif

BRIÈRE, Eloïse A., « Résistance à l’acculturation dans l’oeuvre de Mongo Beti », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 337-354. +++ Chapitre de collectif

ARNOLD, Stephen H., « The New Mongo Beti », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 355-366. +++ Chapitre de collectif

MOURALIS, Bernard, « Mongo Beti et la modernité », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 367-376. +++ Chapitre de collectif

DRAMÉ, Kandioura, « Le Mvet dans l’oeuvre de Mongo Beti », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 377-392. +++ Chapitre de collectif

SHERRINGTON, Robert, « The Use of Mongo Beti », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 393-404. +++ Chapitre de collectif

KOM, Ambroise, « Mongo Beti Returns to Cameroon : A Journey into Darkness », dans Stephen H. ARNOLD (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Colorado Springs, Three Continents Press, 1998, p. 413-420. +++ Chapitre de collectif

### Paru précédemment en revue :
KOM, Ambroise, « Mongo Beti Returns to Cameroon: A Journey into Darkness », traduit par Richard Bjornson, dans Research in African Literatures, vol. 22, n° 4 (hiver 1991), p. 147-153.
Kom, 1991, PDF ###

TADOUM, Jean-Paul, « Les interférences semantiques dans les oeuvres d’Ahmadou Kourouma et de Mongo Beti : Essai d’étude comparative », thèse de doctorat, Department of French and Italian, University of Arizona, 2012, 176 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This dissertation focuses on the works of two well-known African Francophone novelists, Ahmadou Kourouma from the Ivory Coast and Mongo Beti from Cameroon. The objective of this study is to look at the influences of African oral traditions and analyze the literary transposition of semantic structures from African languages and cultures into the French language. I utilize Chantal Zabus’ explanations of how the process of indigenization leads to relexification, the process by which the authors seek to display their linguistic innovation by attempting to merge their local African languages with the French language.Chapter one introduces the language policies in the Ivory Coast and Cameroon during the colonization and in the post-colonial Africa. It establishes the relationship between the dominant European languages and the local African languages and examines the question of rehabilitation of the African languages.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

ADABRA, Codijo, « De l’engagement littéraire au complexe linguistique : Mongo Béti et Ngugi Wa Thiong’o en phase de transition », Érudit Franco-Espagnol: An Electronic Journal of French and Hispanic Literatures, n° 1 (printemps 2012), p. 100-111. +++ Article de revue

### Adabra, 2012, PDF ###

DI BERNARDINI, Gian Luigi, « Les Villes du Cameroun dans l’œuvre de Mongo Beti: Entre fiction et réalité », Ponts, n° 11 (2011), p. 123-144. +++ Article de revue

BASABOSE, Philippe, « Le roman de Mongo Beti : projet d’écriture, projet de société », dans Justin K. Bisanswa et Kasereka Kavwahirehi (dir.), Dire le social dans le roman francophone contemporain, Paris, Honoré Champion, 2011, p. 275-291. +++ Chapitre de collectif

MOKAM, Yvonne-Marie, « L’oeuvre post-retour d’exil de Mongo Beti », thèse de doctorat, Department of French and Italian, University of Arizona, 270 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
In 1991 amid the wave of democracy sweeping Africa, Mongo Beti returned to his native country of Cameroon to continue his literary career after 32 years of exile in France. My dissertation investigates the originality of his homecoming discourse. I explore how this prominent writer’s late oeuvre illustrates his struggle to re-discover the country he left decades earlier as well as how his experience of returning shaped a new literary perception. His work after returning home reflects his gradual re-acquaintance with and re-integration into his native country. I argue that at the outset, his perception is initially guided by a backward glance on the past and that his assessment of the present aims at resisting pessimistic representations of Africa. In his later works, however, one cannot but notice the same sentiments of dissatisfaction and disillusion that were based on his first hand experience. To this extent, Mongo Beti’s post-return literature can be considered dynamic as it evolved over time. A diachronic approach allowed me to examine his changing perceptions and representations of Africa based on the magnitude of his comprehension of his environment at each point in time. His post-return writing demonstrates a progressive redefinition of some of his previous narrative techniques as regards such elements as political resistance, authoritative narrators, linear unfolding of the plot, time and space, and character development. My analysis also questions the concept of “home” as a place of safety and refuge just as his post-return novels portray exile as an ambiguous state of being in-between worlds, as an expression of a simultaneous connection to the “new old” home and the distant former one abroad. Therefore, there is a shift in Mongo Beti’s post-return discourse away from questions of national responsibility and social progress rooted in a consciousness of belonging to a defined community. The conceptual organization of my dissertation is derived from my reading of each of the four texts of the post-return era, and the way they illustrate the author’s process of re-discovery of postcolonial Cameroon.
[La thèse est en français]

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

MOUAFOU, J.-J. Rousseau Tandia, « Enjeux esthético-idéologiques du stéréotype dans les derniers romans de Mongo Beti », Cahiers de Narratologie, n° 17 (décembre 2009), [en ligne]. +++ Article de revue

### Résumé
Cette réflexion se propose d’actualiser le concept de stéréotype, habituellement réservé aux sciences sociales, dans l’exploration du texte littéraire. Nous observons ainsi que l’idée de fixité au cœur de la problématique du stéréotype est un concept opératoire qui permet de lire autrement le récit sur le triple plan linguistique, thématico-narratif et idéologique. Les valeurs textuelles que ce concept permet de mettre en évidence portent à croire que notre corpus apparaît, dans une perspective sociocritique, comme une métaphore des sociétés africaines post-coloniales.

Mouafou, 2009, HTML ###

KORTENAAR, Neil ten, « Oedipus, Ogbanje, and the Sons of Independence », Research in African Literatures, vol. 38, n° 2 (été 2007), p. 181-205. +++ Article de revue

### Abstract
The protagonists of many African novels at the time of independence are young men eager to inherit the commandement, or power, of the colonizers by investing it in the state of which they would be the citizens. They want the kind of revolution that in Europe replaced monarchy with bourgeois republics. However, in Europe revolution involved sons replacing and inheriting from fathers. Inheritance is less straightforward in the colony, where fathers have a power that must be overthrown but not a power that can be inherited. Real power lies with the colonizers, from whom Africans cannot inherit. This psychic bind is at work in the pre-independence novels of Mongo Beti and Chinua Achebe, where filicide is more common than parricide and where sons and fathers compete not for access to the mother but for the equivalent of a sister. The novels suggest the need for a succession that acknowledges the predicament of the daughters as well as of the sons of independence and that seeks lateral affiliation across generations instead of vertical hierarchy.

Kortenaar, 2007, PDF ###

KOM, Ambroise, « Mongo Beti et la langue française », dans Yves Bridel, Beïda Chiki, François-Xavier Cuche, Marc Quaghebeur et Roger Lallemand, L’Europe et les Francophonies : Langue, littérature, histoire, image, Bruxelles, Presses Interuniversitaires Européennes (P.I.E.)-Peter Lang, 2005, p. 175-186. +++ Chapitre de collectif

ETOKE, Nathalie, « Mongo Beti et les mythologies postcoloniales : héritier et inspirateur », Présence Francophone : Revue Internationale de Langue et de Littérature, n° 62 (2004), p. 89-98. +++ Article de revue

LORENZ, Denise, « Alexandre Biyidi-Awala alias Mongo Beti: Ein Afrikaner, den niemand zum Schweigen brachte », Katja Carrillo Zeiter, Valeria Grinberg Pla (dir.), Die Worte der Anderen: Eine kommentierte Anthologie afrikanischer und lateinamerikanischer, Autoren, Frankfurt, Peter Lang, 2004, p. 161-171. +++ Chapitre de collectif

FANDIO, Pierre, « Écriture du destin et destin de l’écriture, regards croisés sur René Philombe et Mongo Beti », Présence Francophone : Revue Internationale de Langue et de Littérature, n° 60 (2003), p. 150-172. +++ Article de revue

KOM, Ambroise, « Mongo Beti and the Responsibility of the African Intellectual », Research in African Literatures, vol. 34, n° 4 (hiver 2003), p. 42-56. +++ Article de revue

### Kom, 2003, HTML###

TOBNER, Odile, « La vie et l’œuvre de Mongo Beti », dans Oscar Pfouma (dir.), Mongo Beti: le proscrit admirable, Yaounde, Menaibuc, 2003, p. 11-18. +++ Chapitre de collectif

ABOMO-MAURIN, Marie-Rose, « Le roman de Mongo Béti et l’histoire du Cameroun », Pierre Fandio et Mondi Madini (dir.), Figures de l’histoire et imaginaire au Cameroun, Paris, Harmattan, 2007, p. 87-98. +++ Chapitre de collectif

NYELAM, Désiré, « Du soldat comme anti-héros dans l’œuvre romanesque de Mongo Béti », Pierre Fandio et Mondi Madini (dir.), Figures de l’histoire et imaginaire au Cameroun, Paris, Harmattan, 2007, p. 107-118. +++ Chapitre de collectif

CONDÉ, Maryse, « Propos de la ‘Scarlet O’ Hara de banlieue’ », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 117-122. +++ Chapitre de collectif

CHOMANT, Christophe, « Enseignant et mentor », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 79-82. +++ Chapitre de collectif

BRIÈRE, Eloïse A., « Lire, enseigner et rencontrer Mongo Beti », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 101-107. +++ Chapitre de collectif

ARNOLD, Stephen H., « The Greatest Gadfly since Socrates », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 123-127. +++ Chapitre de collectif

WABERI, Abdourahman A., « Mongo Beti, si près si loin », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 109-116. +++ Chapitre de collectif

MASSIAH, Gustave, « Une conscience noire, africaine, universelle », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 131-149. +++ Chapitre de collectif

OLAMA, Guy, « La marge du repère », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 69-76. +++ Chapitre de collectif

KOM, Ambroise, « Vingt ans d’intelligence avec Mongo Beti », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 57-67. +++ Chapitre de collectif

MONGA, Célestin, « Économie d’une créance impayée », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 151-168. +++ Chapitre de collectif

DONGALA, Emmanuel, « Écrivain et militant jusqu’à la moelle », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 49-56. +++ Chapitre de collectif

ABOMO-MAURIN, Marie-Rose, « La thématique de l’œuvre romanesque de Mongo Beti », dans Oscar Pfouma (dir.), Mongo Beti: le proscrit admirable, Yaounde, Menaibuc, 2003, p. 43-66. +++ Chapitre de collectif

BESSORA, « Pour Alexandre, Eza Boto, Mongo Beti », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 37-48. +++ Chapitre de collectif

MIDIOHOUAN, Guy Ossito, « Le devoir de penser : Mongo Beti et la passionnante aventure de Peuples noirs-Peuples africains », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 205-214. +++ Chapitre de collectif

KEMEDJIO, Cilas, « Permanence d’un mythe colonial : la malédiction du coopérant dans la pensée de Mongo Beti », dans Christian Garaud (dir.), Sont-ils bons? Sont-ils méchants? Usages des stéréotypes, Paris, Champion, 2001, p. 107-121. +++ Chapitre de collectif

BRIÈRE, Éloise A., « Comment dire l’indicible? Mongo Beti, la francophonie et le postcolonialisme », Samba Diop (dir.), Fictions africaines et postcolonialisme, Paris, Harmattan, 2002, p. 107-128. +++ Chapitre de collectif

BETI, Mongo, « Comment peut-on être écrivain en Afrique? », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 277-283. +++ Chapitre de collectif

NTONFO, André, « La dernière traversée de Tanga: Péripéties d’un hommage inachevé », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 249-261. +++ Chapitre de collectif

ZINGA, Valentin Siméon, « Une certaine idée de l’insurrection citoyenne », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 227-240. +++ Chapitre de collectif

MPOYI-BUATU, Thomas, « Un conteur/tribun non conformiste », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 215-225. +++ Chapitre de collectif

MONÉNEMBO, Tierno, « L’énigme », dans Ambroise Kom (dir.), Remember Mongo Beti, Bayreuth, Thielmann & Breitinger, 2003, p. 29-35. +++ Chapitre de collectif

KEMEDJIO, Cilas, « Réinvention de Perpétue dans Tanga: De Mongo Beti à Calixthe Beyala ou les tracées d’une tradition littéraire camerounaise », Présence Francophone: Revue Internationale de Langue et de Littérature, n° 53 (1999), p. 115-132. +++ Article de revue

### Porte sur Ville cruelle, Perpétue et l’habitude du malheur et Les Deux Mères de Guillaume Ismael Dzewatama, futur camionneur ###

ABANIME, E. P., « Childhood à la Camara Laye and Childhood à la Mongo Beti », African Literature Today, n° 21 (1998), p. 82-90. +++ Article de revue

ARNOLD, Stephen H., « Mongo Beti: Voltaire in the Twentieth Century », dans Stephen H. Arnold (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Boulder, Rienner, 1998, p. 1-6. +++ Chapitre de collectif

### Liminaire de : Stephen H. Arnold (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Boulder, Rienner, 1998. ###

IHOM, Cletus, « The Significance of the Cyclical Technique in the Novels of Mongo Beti », dans Sam Ade Ojo et Olusola Oke (dir.), Themes in African Literature in French, Ibadan, Spectrum, 2000, p. 107-116. +++ Chapitre de collectif

### Porte sur Ville cruelle, Le Pauvre Christ de Bomba et Mission terminée. ###

CÉLÉRIER, Patricia-Pia, « Sur les voies de la fiction : la voix narrative dans l’œuvre de Mongo Béti », dans Edris Makward, Thelma Ravell-Pinto et Aliko Songolo (dir.), The Growth of African Literature: Twenty-Five Years after Dakar and Fourah Bay, Trenton, Africa World, 1998, p. 177-185. +++ Chapitre de collectif

JOSEPH, Richard A., « Radicalism and Angst in the Early Novels of Mongo Beti », dans Stephen H. Arnold (dir.), Critical Perspectives on Mongo Beti, Boulder, Rienner, 1998, p. 315-326. +++ Chapitre de collectif

HAWLEY, John C., « Mongo Beti and Jean-Marc Ela: The Literary and Christian Imagination in the Liberation of Cameroon », Literary Griot: International Journal of Black Expressive Cultural Studies, vol. 6, n° 2 (automne 1994), p. 14-23. +++ Article de revue

ABANIME, E. P., « Chronology in the Novels of Mongo Béti », Neophilologus, vol. 74, n° 2 (avril 1990), p. 202-216. +++ Article de revue

### Abanime, 1990, PDF ###

BRIÈRE, Éloise A., « La réception critique de l’oeuvre de Mongo Beti », Oeuvres & Critiques: Revue Internationale de la Reception Critique des Oeuvres Litteraires de Langue Francaise, vol. 3, n° 2-4 (1979), p. 78-85. +++ Article de revue

UMEZINWA, Willy A., « L’esthétique de métis dans les romans de Mongo Beti, Benjamin Matip et Ferdinand Oyono », dans Eva Kushner, Roman Struc, et Milan V. Dimic (dir.), Actes du VIIe congres de l’Association Internationale de Littérature Comparée/Proceedings of the 7th Congress of the International Comparative Literature Association, II: La Littérature comparée aujourd’hui: Théorie et pratique/Comparative Literature Today: Theory and Practice, Stuttgart, Bieber, 1979, p. 573-580. +++ Chapitre de collectif

MINYONO-NKODO, « Pour une approche esthétique du roman négro-africain (Mongo Beti - Ferdinand Oyono) », dans Ngam, n° 1-2 (1977), p. 155-209. +++ Chapitre de collectif

SMITH, Robert P. Jr., « Mongo Beti: The Novelist Looks at Independence and the Status of the African Woman », College Language Association Journal, n° 19 (1976), p. 301-311. +++ Article de revue

KING, Adele, « Audience and Exile: Camara Laye and Mongo Beti », dans Richard K. Priebe et Thomas Hale (dir.), Artist and Audience: African Literature as a Shared Experience. Selected Proceedings from the 1977 African Literature Association Meeting, Washington, Three Continents, 1979, p. 141-148. +++ Chapitre de collectif

UMEZINWA, Wilberforce A., La religion dans la littérature africaine : étude sur Mongo Beti , Benjamin Matip et Ferdinand Oyono, Kinshasa, Presses universitaires du Zaire, 1975, 125 p. +++ Monographie

### Version adaptée de la thèse de doctorat de l’auteur :
UMEZINWA, Wilberforce Adimonyema, « La religion dans la littérature camerounaise d’après les romans de Mongo Beti, Benjamin Matip et Ferdinand Oyono », thèse de doctorat, département des littératures, Université Laval, 1971, 261 f. ###

UMEZINWA, Willy A.« Révolte et création artistique dans l’oeuvre de Mongo Beti », dans Présence Francophone : Revue Littéraire, n° 10 (1975), p. 35-48. +++ Article de revue

STORZER, Gerald H., « Abstraction and Orphanhood in the Novels of Mongo Beti », Présence Francophone: Revue Littéraire, n° 15 (1977), p. 93-112. +++ Article de revue

LAMBERT, Fernando, « Mongo Beti : la dialectique du tragique et du comique », dans Thomas Geno et Roy Julow (dir.), Littératures ultramarines de langue française : genèse et jeunesse, Sherbrooke, Naaman, 1974, p. 51-57. +++ Chapitre de collectif

UMEZINWA, Willy A., « Éléments constitutifs de la religion traditionnelle dans les romans de Mongo Beti, Benjamin Matip et Ferdinand Oyono », Cahiers religions africaines [Kinshasa], vol. 7, n° 13 (1973), p. 5-42. +++ Article de revue

LUVAI, Arthur, « The Role of the Old in the Writings of Ferdinand Oyono, Mongo Beti, and Sembene Ousmane », dans Chris L. Wanjala (dir.), Standpoints on African Literature: A Critical Anthology, Nairobi, Kampala, & Dar es Salaam: East Afr. Lit. Bureau, 1973, p. 233-242. +++ Chapitre de collectif

MELONE, Thomas, Mongo Beti. L’homme et le destin, Paris, Présence Africaine, 1971, 281 p. +++ Monographie

MELONE, Thomas, « Mongo Beti et la terre camerounaise », Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Yaounde n° 1 (1969), p. 87-118. +++ Article de revue

MACAULEY, Jeannette, « The Idea of Assimilation: Mongo Beti and Camara Laye », dans Cosmo Pieterse (dir.), Protest and Conflict in African Literature, Londres / New York, Heinemann / Africana Pub. Corp., 1969, p. 81-92. +++ Chapitre de collectif

NDIAYE, Christiane, « De l’écrit à l’oral  : la transformation des classiques du roman africain », Études françaises, vol. 37, n° 2 (2001), p. 45-61. +++ Article de revue

### Ndiaye, 2001, PDF ###

AÏT-AARAB, Mohamed, Mongo Beti. Un écrivain engagé, Paris, Karthala (Lettres du Sud), 2013, 360 p. +++ Monographie

### Résumé
Créateur et militant, Mongo Beti est un personnage difficile à saisir. L’oeuvre de cet écrivain à la production multiforme est à la fois complexe et singulière. Devant les défis évidents qu’elle pose, la démarche de Mohamed Aït-Aarab est sans précédent. À la fois synchronique et diachronique, Mongo Beti, un écrivain engagé nous donne en effet à lire un essai exhaustif d’appréhension de l’oeuvre de Mongo Beti en tenant compte de sa complexité.
Certes, l’ouvrage ne s’inscrit point dans la tradition de « l’homme et l’oeuvre », et ne cherche pas à respecter l’équilibre entre l’engagement que révèle l’écriture et celui de l’homme dans son quotidien. Il n’empêche que l’oeuvre de Mongo Beti, faite de romans et d’essais, est indissociable de son action militante. Dans l’analyse de ce qu’il appelle « romans d’un retour au pays natal » et surtout dans le décryptage du discours agonique, Mohamed Aït-Aarab revient de manière plus explicite encore sur le rôle social de Mongo Beti, avec la mise en perspective de ses interventions dans les journaux camerounais, l’analyse de ses querelles avec des compatriotes et le fossé tant idéologique que théorique et pratique qui le séparait des pseudo-intellectuels qui encombrent le paysage socioculturel africain.
Voilà sans doute pourquoi on a pu dire que Mongo Beti était le plus fou des Camerounais de sa génération, une manière de reconnaître qu’il était un prophète, c’est-à-dire un homme dont la liberté de pensée, de parole et d’action n’aura cessé de nous étonner et surtout de nous interpeller.
Ambroise Kom
Mohamed Aït-Aarab est professeur agrégé de lettres modernes à l’Université de La Réunion. Il y enseigne les littératures francophones insulaires, maghrébines et africaines. Il est également chercheur au Centre de recherches littéraires et historiques de l’océan Indien.

Table des matières
Introduction
I. La chronique coloniale
1. Genèse d’un engagement littéraire
2. Le roman d’initiation
3. Portrait du colonisateur
4. Portrait du colonisé
II. Sous les soleils des indépendances
1. Autopsie d’une décolonisation
2. Tout par la femme, rien par le fusil
3. Romans à thèse ou romans engagés ?
III. Le cycle Dzewatama
1. Peuples noirs Peuples africains et les romans du cycle Dzewatama: analyse d’une filiation
2. Les coulisses du pouvoir
3. La tentation de la saga romanesque
IV. Les romans d’un retour au pays natal
1. 1991-2001 : une décennie de lutte
2. L’engagement littéraire sur les chemins de l’écriture oblique
3. Roman noir et dénonciation sociale et politique
Conclusion
###

OWONO-KOUMA, Auguste, Mongo Beti et la confrontation. Rôle et importance des personnages auxiliaires, Paris, L’Harmattan (Études africaines), 2008, 272 p. +++ Monographie

### Résumé
La fréquence du thème de la confrontation caractérise la production romanesque de Mongo Beti. L’acquisition de l’objet de valeur y est, en effet, subordonnée aux affrontements de toutes sortes : duels, palabres, luttes armées, bagarres généralisées, joutes oratoires, etc. Une lecture attentive des quatre romans étudiés ici n’est jamais le fait du sujet (“héros”), mais de son auxiliaire (“adjuvant”). ###

OWONO-KOUMA, Auguste, Mongo Beti romancier et l’Église catholique romaine, préface de Mosé Chimoun et postface d’Eloi Messi Metogo, Paris, L’Harmattan (Études africaines), 2010, 391 p. +++ Monographie

### Résumé
La lecture des treize textes de fiction produits par Alexandre Biyidi-Awala, alias Eza Boto, alias Mongo Beti, permet de constater qu’il y est toujours question de l’Eglise catholique romaine. Un tel constat nous a amené à nous demander tour à tour pourquoi un romancier qui s’est dit, ou que l’on a dit agnostique, voire athée, a puisé abondamment, et de façon si récurrente, le matériau de sa production littéraire dans le christianisme en général, l’Ecriture sainte et l’Eglise catholique romaine en particulier. Les éléments de réponses, qui prennent principalement appui sur la méthode sémiotique et aussi sur la critique thématique, mettent en évidence l’anticléricalisme du romancier, idéologie qui n’est pas forcément synonyme d’irréligion. ###

OWONO-KOUMA, Auguste, Les essais de Mongo Beti : développement et indépendance véritable de l’Afrique noire. Esquisse d’analyse de contenu, préface de Lucien Ayissi, Paris L’Harmattan (Études africaines), 2014, 212 p. +++ Monographie

### Résumé
Cette étude s’intéresse à la principale condition du développement en Afrique noire francophone selon Mongo Beti : bouter la France dehors, mais aussi à ses propositions en vue de la sortie du sous-continent francophone de l’impasse dans laquelle l’a installé l’ancienne puissance coloniale. Le rapport de la tutelle française au sous-développement durable en Afrique noire francophone est, en effet, l’un des thèmes dominants des essais de Mongo Beti. ###

KOM, Ambroise, « La littérature africaine et les paramètres du canon », Études françaises, vol. 37, n° 2 (2001), p. 33-44. +++ Article de revue

### Résumé
On le sait, la littérature africaine est un produit de la rencontre entre les pays impériaux d’Europe et le continent noir. Mais il s’agit d’une littérature qui a du mal à s’instituer et à élaborer des canons qui lui soient propres. Cet article tente de faire le point sur les controverses qui opposent écrivains et critiques au sujet du statut de cette nouvelle tradition littéraire et propose quelques pistes quant à la question de son autonomisation.

Abstract
As we know, modern African literature is a product of an encounter between imperial Europe and the Black Continent. That new tradition has yet to create its institutions as well as its own canons. The following article is an attempt to deal with the controversies that oppose writers and critics on the subject of the status of African literature. It also points to a certain number of possibilities regarding its autonomy. ###

KEMEDJIO, Cilas, « Traversées francophones : littérature engagée, quête de l’oralité et création romanesque », Tangence, n° 82 (automne 2006), p. 15-39. +++ Article de revue

### Résumé
La littérature francophone d’Afrique et des Antilles émerge dans un projet de contestation de la situation de domination qui a créé ses conditions de possibilités. Le discours critique va faire de l’engagement un critère de légitimation presque incontournable dans le champ littéraire africain et antillais. L’engagement étant presque toujours évalué à partir des prises de position et des déclarations des écrivains, on en arrive à une saturation du champ de la critique par un personnage omniscient. Face à cette surévaluation de l’auteur, qui fonde la tentation du charismatique, il s’agit ici, sans contester la place centrale de l’auteur dans le dispositif littéraire, de recentrer le concept d’engagement au coeur même de la textualité. La conscience des conditions de naissance de l’écriture francophone, de l’oralité déstabilisée à l’écriture contrainte, fait du texte un lieu exemplaire de manifestation de la traversée qui signale autant la généalogie esthétique que la passionnante inscription de la littérature dans le combat des peuples en quête de leur dignité.

Abstract
French-language crossings : engaged literature, quest for orality and fictional creation

The French-language literature of Africa and the West Indies is rooted in a context that challenges the domination that has created the conditions for its possibilities. Critical discourse then makes engagement a virtually indispensable criterion of legitimation in the African and West Indian literary sphere. Since engagement is almost always evaluated based on writers’ stands and statements, the critical dimension is suffused with the perspective of an omniscient character. Confronted with this over-evaluation of the author—which produces the temptation of the charismatic—, the issue here, without disputing the central place of the author in the literary design, is to propose that the concept of engagement be again placed at the very heart of textuality. The awareness of the conditions for producing French-language literature, from destabilized orality to constrained writing, makes the text an ideal place for demonstrating the passage that reflects both aesthetic genealogy and the passionate inclusion of literature in the struggle of peoples searching for their dignity.

Kemedjio, 2006, HTML ###

MOUTOMBI, Alphonse, « Christianisme, éducation, création littéraire et vision du monde chez quelques romanciers camerounais des décennies cinquante et soixante », Études littéraires africaines, n° 35 (2013), p. 49-59. +++ Article de revue

### Moutombi, 2013, PDF ###

MOURALIS, Bernard, « Mongo Beti et l’indépendance », dans Jean Bessière (dir.), Littératures francophones et politiques, Paris, Karthala (Lettres du Sud), 2009, p. 133-145. +++ Chapitre de collectif

### « Bernard Mouralis revient sur l’œuvre de Mongo Beti, qui a eu le mérite de mettre en fiction les difficultés inhérentes à la situation du colonisé, de même que l’impasse qui résulte de la prise du pouvoir par les Africains eux-mêmes au lendemain des indépendances. B. Mouralis suggère la mise en avant d’une « approche de l’indépendance par le bas, de type existentiel, caractérisée en particulier par un souci de ne pas accorder une place excessive à l’évocation du pouvoir politique, qui n’est peut-être au fond qu’un épiphénomène » (p. 144). Cette conclusion est d’autant plus pertinente qu’elle pourrait être vérifiée dans les trois derniers romans de Mongo Beti, qui sont marqués par une ouverture sur le populaire. » (Extrait d’un compte rendu)###

TCHEUYAP, Alexie, « Le littéraire et le guerrier. Typologie de l’écriture sanguine en Afrique », Études littéraires, vol. 35, n° 1 (hiver 2003), p. 13-28. +++ Article de revue

### Tcheuyap, 2003, HTML ###

LAVERDIÈRE, Lucien, L’Africain et le Missionnaire. L’image du missionnaire dans la africaine d’expression française. Essai de sociologie littéraire , Montréal, Bellarmin, 1987, 608 p. +++ Monographie

### Une section est consacrée à l’oeuvre de Mongo Beti (p. 311-422) ###

SCHUERKENS, Ulrike, « Change in habitat, village and city form in the literary work of the cameroonian author Mongo Beti », International Association for the Study of Traditional Environments (IASTE), vol. 4, n° 1, (automne 1992). +++ Article de revue

### Abstract
This paper uses an analysis of the literary works of the Cameroonian writer Mongo Beti to explore the relation between the traditional environment and development, including issues of ecological change and desequilibrium. The colonization of Cameroon caused changes in the traditional environment of villages and in their relation to cities. Beti does not oppose these two environments, but points out their individual character and how each evolved particularly and reciprocally in a diachronic and developmental way.
Beti’s work is interesting in that, as the view of an African native, he is able to tell of tensions a foreign researcher would have difficulty revealing. For him, “development” is part of a long-term global transformation. He does not concentrate on a binary opposition between “traditionnal” and “developed” contexts. The generalization of a new structure of the habitat and village in Africa must integrate aspects of outside models with a diversification influenced by particular local traditions. ###

MANZANZA Mukobo et Bubengo NGABALA, « La tradition négro-africaine vue par Mongo Beti et Francis Bebey », Annales Aequatoria, vol. 11 (1990), p. 327-349. +++ Article de revue

### Résumé
À travers les oppositions entre Mongo Beti et Francis Bebey, la présente étude nous dévoile une Afrique écartelée entre la tradition et la modernité. L’une prône le rejet de la tradition, et l’autre son réaménagement compte tenu de l’évolution actuelle de la société. Une discussion d’école.

Manzanza et Ngabala, 1990, PDF ###

ILBOUDO, Joseph Kassoum, « Les personnes âgées dans l’oeuvre romanesque de Ousmane Sembene et de Mongo Beti », mémoire de maîtrise, Université de Sherbrooke, 1978. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

TANGWA, Godfrey B., « The Two Faces of Mongo Beti », dans No trifling matter : contributions of an uncompromising critic to the democratic process in Cameroon, Bamenda, Langaa Research & Pub. CIG, 2011. +++ Monographie

OWONO ZAMBO, Claude Éric, Langue d’écriture, langue de résistance. Mongo Beti et les romans du retour, préface de Helge Vidar Holm, postface de Joseph Ozele Owono, Paris, Édilivre, 2014, 366 p. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur
La littérature francophone africaine donne à voir une écriture métissée où se met en place le choc des normes. Le français de certains auteurs tels que Sony Labou Tansi, Kourouma ou Ouologuem est un mélange à la fois du venant d’ici (norme endogène) et du venant d’ailleurs (norme exogène) qui composent une néonorme qu’il convient de nommer l’interlangue. Dans cet ouvrage, au-delà de la dimension politique, les perspectives sociolinguistique et culturelle des « romans du retour » de Mongo Beti, au Cameroun, aident à décrypter la nature de l’hybridité, du phénomène interlangagier et la symbolique qu’il impose dans la nouvelle forme d’engagement du romancier.

Sommaire
Première partie : contexte d’une écriture militante
Deuxième partie : composantes scripturaire et romanesque de Mongo Beti
Troisième partie : politique éditoriale et cadre d’écriture en Afrique francophone
Quatrième partie : les particularités de la langue d’écriture de Mongo Beti
Cinquième partie : Mongo Beti : simple pseudonyme ou concept ? ###

MAMBENGA, Frédéric (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Dossier de revue

### Présentation
«Mon livre a été un lourd pavé lancé dans la mare de sang et de boue où barbotaient sans bruit ni remous tant de personnages et d’intérêts apparemment respectables » (Mongo Beti, à propos de l’interdiction, suivie d’une saisie de son livre Main basse sur le Cameroun, 1972).
Un engagement constant et percutant dans l’histoire de la littérature africaine francophone: telle est la particularité de l’entreprise de Mongo Beti. Pendant près d’un demi-siècle, à partir de la décolonisation, il n’a cessé de fustiger les forces de répression contre l’émancipation de l’Afrique. Cette révolte, sans complaisance, a été menée aussi bien contre le système colonial, contre les forces conservatrices de l’ordre traditionnel que contre les pouvoirs autocratiques post-coloniaux.
Analyser l’oeuvre de Mongo Beti revient à souligner la portée sociologique et l’actualité d’une vision qui embrasse tous les problèmes majeurs de l’Afrique contemporaine. D’où l’intérêt de circonscrire les fondements thématiques et stylistiques de « la pertinence réaliste et militante » de son oeuvre. C’est du moins le dessein affiché dans cet ouvrage collectif.

Sommaire
Introduction
Frédéric Mambenga, « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante »

Approches poétiques de la colonisation
Philippe Basabose, « Mongo Beti: l’art du polémotexte »
Ilda Tomas, « Fornication et évangélisation…ou l’art d’aimer chez Mongo Beti »
Marie-Rose Abomo-Maurin, « L’onomastique dans le roman de Mongo Beti »
Cécile Dolisane-Ebosse, « Le personnage androgyne chez Mongo Beti: jeu littéraire ou mystique révolutionnaire ? »
Andrea CalÌ, « Du drame individuel à la tragédie collective: une lecture de Perpétue et l’habitude du malheur »
Mohamed Aït-Aarab, « Mongo Beti ou le tragique de l’écriture engagée »

Approches poétiques et politiques post-coloniales
Tunda Kitenge-Ngoy, « Mongo Beti et la mise en scène de l’énonciation dans Mission terminée, Trop de soleil tue l’amour et Branle-bas en noir et blanc »
Marcel Nouago, « L’écriture du refus dans L’Histoire du fou de Mongo Beti » Mbaye Diouf, « Rire du pouvoir. L’ultime ®appel de Beti »
Auguste Léopold MbondÉ-MouanguÉ, « Branle-bas en noir et blanc de Mongo Beti ou la représentation d’un monde ébranlé
Jean-Marie Volet, « Mongo Beti et la revue Peuples Noirs-Peuples Africains »

Approches comparatives, synthétiques et témoignages
Guilioh Vokeng, « Mongo Beti: du roman au polar, ou l’itinéraire d’une dynamique romanesque protéiforme »
Julien Magnier, « La tension babélienne dans le roman africain francophone de Mongo Beti à Bessora »
Jean-Luc Raharimanana, « Mongo Beti, l’écriture sans concession. Entretien avec Odile Tobner Biyidi »
Bio-bibliographie sommaire des collaborateurs ###

BASABOSE, Philippe, « Mongo Beti: l’art du polémotexte », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

TOMAS, Ilda, « Fornication et évangélisation…ou l’art d’aimer chez Mongo Beti », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

ABOMO-MAURIN, Marie-Rose, « L’onomastique dans le roman de Mongo Beti », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

DOLISANE-EBOSSE, Cécile, « Le personnage androgyne chez Mongo Beti: jeu littéraire ou mystique révolutionnaire ? », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

AÏT-AARAB, Mohamed, « Mongo Beti ou le tragique de l’écriture engagée », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

KITENGE-NGOY, Tunda, « Mongo Beti et la mise en scène de l’énonciation dans Mission terminée, Trop de soleil tue l’amour et Branle-bas en noir et blanc », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

DIOUF, Mbaye, « Rire du pouvoir. L’ultime ®appel de Beti », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

VOLET, Jean-Marie, « Mongo Beti et la revue Peuples Noirs-Peuples Africains », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

VOKENG, Guilioh, « Mongo Beti: du roman au polar, ou l’itinéraire d’une dynamique romanesque protéiforme », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

MAGNIER, Julien, « La tension babélienne dans le roman africain francophone de Mongo Beti à Bessora », dans Frédéric Mambenga (dir.), dossier « Mongo Beti: la pertinence réaliste et militante », Interculturel Francophonies, n° 13 (juin-juillet 2008). +++ Article de revue

DASSI et Ladislas NZESSÉ, « Quelle poétique pour le développement de la négrité francophone. Une réflexion linguistique à la lumière d’un corpus d’Aimé Césaire et de Mongo Beti », Intel’actuel, n° 12 (2012), p. +++ Article de revue

WAMBA, Rodolphine Sylvie et Gérard Marie NOUMSSI, « Hétéroglossie et écriture dans le roman africançais : le cas d’Ahmadou Kourouma et de Mongo Beti », Alternative francophone, n°3 (2011), p. 26-39. +++ Article de revue

MHOUMADI, Nassurdine Ali, « Mongo Beti contre Senghor », dans Réception de Léopold Sédar Senghor. Pour une approche sociologique des littératures africaines, Paris, L’Harmattan (Culture Africaine), 2014. +++ Monographie

PEITER, Anne D., « De la soumission à la révolution. Visages de femmes chez Mongo Beti », dans Marie-Françoise Bosquet et Chantale Meure (dir.), Le Féminin en Orient et en Occident, du Moyen Âge à nos jours : mythes et réalités, Saint-Étienne, Presses de l’Université de Saint-Etienne, 2011. +++ Chapitre de collectif

DASSI, Étienne, « Le romancier africain et sa responsabilité énonciative : le cas de Mongo Beti », dans La Reformulation. Marqueurs linguistiques – Stratégies énonciatives, Rennes, Presses Universitaires de Rennes (Rivages linguistiques), 2008, p. 237-250. +++ Chapitre de collectif

SALAKA, Manou, « La critique sociale dans l’oeuvre de Mongo Beti », thèse de doctorat, Lettres et civilisations classiques et modernes, Université Lyon II, 1982, 354 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Salaka, 1982, PDF ###

MOURALIS, Bernard, « Mongo Beti ou l’art de la citation antique », dans Littératures africaines et antiquité : redire le face-à-face de l’Afrique et de l’occident, Paris, Honoré Champion, 2011, p. 64-72. +++ Monographie



Mongo Beti - ensemble de l'œuvre (oeuvre)
TitreMongo Beti - ensemble de l'œuvre
AuteurMongo Beti
Parution9999
TriMongo Beti - ensemble de l'œuvre
Afficheroui

Outils de la page

complaint