Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

oeuvres:bohuslav_reynek_a_petrkov [2016/07/13 14:56]
Virginie Savard Créé depuis le formulaire ajout_oeuvre
oeuvres:bohuslav_reynek_a_petrkov [2016/07/13 14:57] (Version actuelle)
Virginie Savard
Ligne 1: Ligne 1:
 ====== Bohuslav Reynek à Petrkov ====== ====== Bohuslav Reynek à Petrkov ======
- +{{ oeuvres:​bohuslavreynek.jpg?​120|}} 
-[[auteurs:​Sylvie Germain]] ​, //Bohuslav Reynek à Petrkov//, Paris, Christian Pirot éditeur, 1998, 144 p.+[[auteurs:​Sylvie Germain]], //Bohuslav Reynek à Petrkov//, Paris, Christian Pirot éditeur, 1998, 144 p.
  
 « Bohuslav Reynek, né et mort à Petrkov (1892-1971),​ un hameau situé dans les collines tchéco-moraves,​ appartient à cette race d'​artistes dont l'​œuvre élaborée dans la solitude, l'​humilité et la passion, luit comme une admirable réponse à l'​horizon de la question posée par Höderlin : " ...et pourquoi des poètes en un temps d'​indigence ? " Le séjour de Reynek en ce monde s'est déroulé en une époque de particulière et extrême indigence morale et spirituelle,​ mais lui défia cette misère et refusa de se soumettre à sa fadeur, ne cessant d'​arpenter les sentiers délaissés par la plupart des hommes pour converser à mi-voix avec la nature et les esprits des lieux, car il resta toujours à l'​écoute du " chant secret, très doux, où le ciel et la terre s'​appellent et se répondent. " »\\ « Bohuslav Reynek, né et mort à Petrkov (1892-1971),​ un hameau situé dans les collines tchéco-moraves,​ appartient à cette race d'​artistes dont l'​œuvre élaborée dans la solitude, l'​humilité et la passion, luit comme une admirable réponse à l'​horizon de la question posée par Höderlin : " ...et pourquoi des poètes en un temps d'​indigence ? " Le séjour de Reynek en ce monde s'est déroulé en une époque de particulière et extrême indigence morale et spirituelle,​ mais lui défia cette misère et refusa de se soumettre à sa fadeur, ne cessant d'​arpenter les sentiers délaissés par la plupart des hommes pour converser à mi-voix avec la nature et les esprits des lieux, car il resta toujours à l'​écoute du " chant secret, très doux, où le ciel et la terre s'​appellent et se répondent. " »\\
Ligne 7: Ligne 7:
  
 ===== Documentation critique ===== ===== Documentation critique =====
 +
 +GARFITT, Toby, « Traire les biques: De l'​essai comme traite », dans Mariska KOOPMAN-THURLINGS (dir.), //Sylvie Germain: Les essais - Un espace transgénérique//,​ Amsterdam, Rodopi, 2011, p. 97-105. +++ Chapitre de collectif
 +
  
 <pagemod add_ref>##​Référence##​ +++ ##Type## <pagemod add_ref>##​Référence##​ +++ ##Type##

Outils de la page

complaint