Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:du_herisson [2015/02/17 17:06]
Virginie Savard
oeuvres:du_herisson [2015/09/28 18:22] (Version actuelle)
Virginie Savard
Ligne 4: Ligne 4:
  
  
-« Son visage exprime une ferme résolution. Ses gestes sont brefs et précis. Sa main ne tremble pas. Il joue pourtant sa vie dans cette affaire. Il est écrivain et, ce soir, il se propose d'​écrire son autobiographie. Sur sa table se trouve rassemblé tout le matériel nécessaire,​ du papier, un crayon, une gomme, un hérisson. Qui n'a rien à faire là, ce dernier, vous avez raison. Dont la présence incongrue est même un vrai mystère. Mais l'​effet de surprise s'​estompe vite. Place à la colère. Ce hérisson naïf et globuleux est une calamité. Si doué soit-il lui-même pour l'​introspection vicieuse et le repli sur soi compulsif, il contrarie grandement et déroute l'​ambitieux projet autobiographique de l'​écrivain. D'où sort-il, ce nuisible animal, renifleur, bruyant, hirsute, insaisissable,​ que cherche-t-il ici ? Que me veut-il ? » (résumé ​des Éditions de Minuit)+« Son visage exprime une ferme résolution. Ses gestes sont brefs et précis. Sa main ne tremble pas. Il joue pourtant sa vie dans cette affaire. Il est écrivain et, ce soir, il se propose d'​écrire son autobiographie. Sur sa table se trouve rassemblé tout le matériel nécessaire,​ du papier, un crayon, une gomme, un hérisson. Qui n'a rien à faire là, ce dernier, vous avez raison. Dont la présence incongrue est même un vrai mystère. Mais l'​effet de surprise s'​estompe vite. Place à la colère. Ce hérisson naïf et globuleux est une calamité. Si doué soit-il lui-même pour l'​introspection vicieuse et le repli sur soi compulsif, il contrarie grandement et déroute l'​ambitieux projet autobiographique de l'​écrivain. D'où sort-il, ce nuisible animal, renifleur, bruyant, hirsute, insaisissable,​ que cherche-t-il ici ? Que me veut-il ? »\\ 
 +(Résumé ​des Éditions de Minuit)
  
 ===== Documentation critique ===== ===== Documentation critique =====
Ligne 33: Ligne 34:
 « Un inédit d'​Éric Chevillard : Un cas de zoolâtrie », Éric Chevillard\\ « Un inédit d'​Éric Chevillard : Un cas de zoolâtrie », Éric Chevillard\\
 « Des leurres ou des hommes de paille. Entretien avec Éric Chevillard », Pascal Riendeau\\ « Des leurres ou des hommes de paille. Entretien avec Éric Chevillard », Pascal Riendeau\\
-« "Et si la littérature... ?" Des auteurs en quête d'​événement racontent des histoires littéraires », René Audet*\\ +« "Et si la littérature... ?" Des auteurs en quête d'​événement racontent des histoires littéraires », René Audet\\ 
-« Moi, je, pas tellement. L'​autobiographie selon Chevillard », Olivier Bessard-Banquy*\\ +« Moi, je, pas tellement. L'​autobiographie selon Chevillard », Olivier Bessard-Banquy\\ 
-« Marges et mutineries. //​L'​oeuvre posthume de Thomas Pilaster//​»,​ Joëlle Papillon*\\ +« Marges et mutineries. //​L'​oeuvre posthume de Thomas Pilaster//​»,​ Joëlle Papillon\\ 
-« Démolir la métafiction ? //​L'​oeuvre posthume de Thomas Pilaster//​»,​ Pascal Michelucci*\\ +« Démolir la métafiction ? //​L'​oeuvre posthume de Thomas Pilaster//​»,​ Pascal Michelucci\\ 
-« "​L'​écrivain marche sur le papier"​ (Une étude du //​Hérisson//​),​ Bruno Blanckeman*\\ +« "​L'​écrivain marche sur le papier"​ (Une étude du //​Hérisson//​),​ Bruno Blanckeman\\ 
-« Les jeux intertextuels d'​Éric Chevillard ou comment (faire) //Démolir Nisard// par lui-même », Barbara Havercroft et Pascal Riendeau*\\ +« Les jeux intertextuels d'​Éric Chevillard ou comment (faire) //Démolir Nisard// par lui-même », Barbara Havercroft et Pascal Riendeau\\ 
-« //Démolir Nisard//. Variations sur la mort de l'​auteur », Alain Schaffner*\\+« //Démolir Nisard//. Variations sur la mort de l'​auteur », Alain Schaffner\\
 « Bibliographie d'​Éric Chevillard », Pascal Riendeau\\ « Bibliographie d'​Éric Chevillard », Pascal Riendeau\\
-\\ 
-* Références disponibles sur auteurs.contemporains.info 
 ### ###
  
Ligne 53: Ligne 52:
 COTEA, Lidia, « Éric Chevillard ou de la littérature aux prises avec ses limites », //Buletin stiintific//,​ seria A, vol. XVIII (2009), p. 181-188. +++ Article de revue COTEA, Lidia, « Éric Chevillard ou de la littérature aux prises avec ses limites », //Buletin stiintific//,​ seria A, vol. XVIII (2009), p. 181-188. +++ Article de revue
  
-###« What is reasonable to say in literature? Which are the words that matter? These are some of the questions posed in the writing of Éric Chevillard, one of the most original French writers, for whom the novel is essentially a systematic interrogation of literature and of the world. What drives a writer to write these days? Is it the void, is it the silence of the world surrounding him, or is it a marginality that he could not and would not give up? What doekkk writing mean, after all? Does it mean bringing nuance into a world that can no longer discriminate between differences and grow richer by such discrimination?​ For Chevillard, writing is both a limit-experience and an experience of the limit ; it is a way of trying both his personal limitations as a writer, and the limitations of literature itself. In other words, to write is to go against the grain, to change the established rapport between things and beings, to expand consciousness. The writer is duty bound to experience consciousness to the full in order to be able to name the world in his own way and put it in order it as he pleases. \\+###**Résumé**\\ 
 +What is reasonable to say in literature? Which are the words that matter? These are some of the questions posed in the writing of Éric Chevillard, one of the most original French writers, for whom the novel is essentially a systematic interrogation of literature and of the world. What drives a writer to write these days? Is it the void, is it the silence of the world surrounding him, or is it a marginality that he could not and would not give up? What doekkk writing mean, after all? Does it mean bringing nuance into a world that can no longer discriminate between differences and grow richer by such discrimination?​ For Chevillard, writing is both a limit-experience and an experience of the limit ; it is a way of trying both his personal limitations as a writer, and the limitations of literature itself. In other words, to write is to go against the grain, to change the established rapport between things and beings, to expand consciousness. The writer is duty bound to experience consciousness to the full in order to be able to name the world in his own way and put it in order it as he pleases. \\
 \\ \\
-This paper aims to shed light on certain aspects of Chevillard'​s construction of the novel as a dual enterprise : on the one hand, an undermining of literature, and on the other hand, an immense effort of giving a new poetic meaning to the world. ​» +This paper aims to shed light on certain aspects of Chevillard'​s construction of the novel as a dual enterprise : on the one hand, an undermining of literature, and on the other hand, an immense effort of giving a new poetic meaning to the world.
-(résumé joint à l'​article)+
  
  
Ligne 76: Ligne 75:
 Le sixième chapitre, « Le corps zoospectral » (p. 205-222), porte sur l'​oeuvre de Chevillard, plus particulièrement sur //La nébuleuse du Crabe//, //Un fantôme// et //Du hérisson//​. Le sixième chapitre, « Le corps zoospectral » (p. 205-222), porte sur l'​oeuvre de Chevillard, plus particulièrement sur //La nébuleuse du Crabe//, //Un fantôme// et //Du hérisson//​.
  
-[[http://​www.archipel.uqam.ca/​1522/​1/​D1728.pdf|Asselin 2008]]###+[[http://​www.archipel.uqam.ca/​1522/​1/​D1728.pdf|Asselin2008, PDF]]###
     ​     ​
  

Outils de la page

complaint