Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:la_petite_fille_qui_aimait_trop_les_allumettes [2015/11/05 18:13]
Audrey Thériault
oeuvres:la_petite_fille_qui_aimait_trop_les_allumettes [2016/01/18 20:34]
Audrey Thériault
Ligne 105: Ligne 105:
 ### ###
  
-POIESZ, Marloes, « Portrait du personnage d'enfant. Analyse narrative et sémiotique de l'enfant-narrateur dans trois romans québécois contemporains : //Le souffle de l'Harmattan//, //C'est pas moi, je le jure!// et //La petite fille qui aimait trop les allumettes// », mémoire de maîtrise, Université Laval, 2006, 114 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise+POIESZ, Marloes, « Portrait du personnage d'enfant. Analyse narrative et sémiotique de l'enfant-narrateur dans trois romans québécois contemporains : //Le souffle de l'Harmattan//, //C'est pas moi, je le jure!// et //La petite fille qui aimait trop les allumettes// », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2006, 114 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise
  
 ###« Le portrait de l'enfant-narrateur dans trois romans québécois contemporains, à savoir //Le souffle de l'Harmattan//, //C'est pas moi, je le jure !// et //La petite fille qui aimait trop les allumettes//, sera ici analysé. D'abord, un survol historique littéraire met en relief les liens thématiques entre les romans du corpus et d'autres oeuvres québécoises présentant un enfant-narrateur. Ensuite, l'étude de "l'être" de l'enfant, soit sa fonction dans l'histoire et sa place au sein de la famille, montre que les protagonistes ressentent un même besoin d'appartenance après une rupture familiale et qu'ils se recréent alors une famille afin de combler leur désir d'enracinement. Enfin, l'analyse du parcours narratif permet de saisir le personnage d'enfant dans son "faire", et de montrer les changements subis du début à la fin. On constate ainsi que les enfants suivent une même quête de pertes et de retrouvailles qui aboutit à une ouverture à autrui. » ###« Le portrait de l'enfant-narrateur dans trois romans québécois contemporains, à savoir //Le souffle de l'Harmattan//, //C'est pas moi, je le jure !// et //La petite fille qui aimait trop les allumettes//, sera ici analysé. D'abord, un survol historique littéraire met en relief les liens thématiques entre les romans du corpus et d'autres oeuvres québécoises présentant un enfant-narrateur. Ensuite, l'étude de "l'être" de l'enfant, soit sa fonction dans l'histoire et sa place au sein de la famille, montre que les protagonistes ressentent un même besoin d'appartenance après une rupture familiale et qu'ils se recréent alors une famille afin de combler leur désir d'enracinement. Enfin, l'analyse du parcours narratif permet de saisir le personnage d'enfant dans son "faire", et de montrer les changements subis du début à la fin. On constate ainsi que les enfants suivent une même quête de pertes et de retrouvailles qui aboutit à une ouverture à autrui. »

Outils de la page

complaint