Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


LDAP: couldn't connect to LDAP server

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
oeuvres:lisbonne_derniere_marge [2015/10/05 16:05]
Virginie Savard
oeuvres:lisbonne_derniere_marge [2016/11/01 13:17] (Version actuelle)
Virginie Savard
Ligne 4: Ligne 4:
  
 {{ Lisbonne dernière marge.jpg?​100}}     « Cette femme qui marche dans la nuit, un manuscrit sous le bras, le long d’une avenue déserte, a-t-elle ou non rendez-vous avec la mort ? Elle semble connaître la réponse mais que sait-elle exactement ?​ Toute son existence est liée à un livre, une immense anthologie dont les pages {{ Lisbonne dernière marge.jpg?​100}}     « Cette femme qui marche dans la nuit, un manuscrit sous le bras, le long d’une avenue déserte, a-t-elle ou non rendez-vous avec la mort ? Elle semble connaître la réponse mais que sait-elle exactement ?​ Toute son existence est liée à un livre, une immense anthologie dont les pages
-tracent le portrait d’une époque fictive – le II° siècle –, et tentent d’élucider les sombres mystères d’une société – la “ Renaissance ” – ; comme le ferait une mémoire contrainte, sous la chape de plomb du totalitarisme,​ à se dissimuler dans l’imaginaire et le discours codé. ​ Or quelqu’un,​ à l’évidence,​ manipule les éléments de l’intrigue ainsi nouée : une jeune terroriste, en compagnie du policier qui a organisé sa fuite, se retrouve le temps d’un amour aux confins de l’Europe et de l’océan. C’est elle qui, par défi, invente devant nous un monde baroque et lugubre dont elle est sans doute l’émanation la plus tragique. »+tracent le portrait d’une époque fictive – le II° siècle –, et tentent d’élucider les sombres mystères d’une société – la “ Renaissance ” – ; comme le ferait une mémoire contrainte, sous la chape de plomb du totalitarisme,​ à se dissimuler dans l’imaginaire et le discours codé. ​ Or quelqu’un,​ à l’évidence,​ manipule les éléments de l’intrigue ainsi nouée : une jeune terroriste, en compagnie du policier qui a organisé sa fuite, se retrouve le temps d’un amour aux confins de l’Europe et de l’océan. C’est elle qui, par défi, invente devant nous un monde baroque et lugubre dont elle est sans doute l’émanation la plus tragique. »\\ 
 +(Quatrième de couverture, Éditions de Minuit, 1991)
  
  
- (Quatrième de couverture, Éditions de Minuit, 1991)+===== Documentation critique =====
  
 +SCANLAN, Margaret, « Volodine’s //Lisbonne dernière marge// », dans //Plotting Terror. Novelists and Terrorists in Contemporary Fiction//, Charlottesville / London, University of Virginia Press, 2001, p. 139-154. +++ Monographie
  
 +HAFFA, Carine, « Les créateurs intradiégétiques dans //Lisbonne dernière marge// d’Antoine Volodine », mémoire de maîtrise, Université de Provence, 2002, 105 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise
  
  
 +SERVOISE-VICHERAT,​ Sylvie, « Responsabilité de l’écrivain au présent et engagement "​présentiste"​ », //Marges//, n° 9 (2009), [en ligne]. +++ Article de revue
  
 +### **Résumé**\\
 +La « littérature engagée » aura été le nom donné tout au long du vingtième siècle à une certaine forme d’exercice de responsabilité de la part de l’écrivain. Comment les textes de la fin du vingtième siècle renouvellent-ils le paradigme de l’engagement littéraire élaboré en 1945 et devenu caduque ou, pour le dire autrement, quelles sont les possibilités et modalités d’intervention et d’action du littéraire dans le champ de l’histoire humaine dans un contexte modifié ? En se basant sur l’analyse de trois romans (d’Olivier Rolin et d’Antoine Volodine), qui s’affirment comme des récits de l’après, l’auteur propose de les envisager comme l’expression d’un type d’engagement inédit, en accord avec une conception du temps et de l’Histoire telle qu’elle a été renouvellée par les historiens François Hartog et Pierre Nora.
  
 +Porte également sur //Lisbonne dernière marge//.
  
- +[[http://marges.revues.org/545|Servoise-Vicherat2009PDF]] ###
- +
-===== Documentation critique ===== +
- +
-SCANLAN, Margaret, « Volodine’s ​//Lisbonne dernière marge// », dans //Plotting TerrorNovelists and Terrorists in Contemporary Fiction//, Charlottesville / London, University of Virginia Press, 2001, p. 139-154. +++ Monographie +
- +
-HAFFACarine« Les créateurs intradiégétiques dans //Lisbonne dernière marge// d’Antoine Volodine », mémoire de maîtrise, Université de Provence, 2002, 105 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise +
- +
  
 SCANLAN, Margaret, « Literature at the Margins: The Terrorist as the Novelist in Antoine Volodine'​s //Lisbonne dernière marge// », //New Novel Review : Nueva Novela/​Nouveau Roman Review//, vol. 3, n° 1 (octobre 1995), p. 67-81. +++ Article de revue SCANLAN, Margaret, « Literature at the Margins: The Terrorist as the Novelist in Antoine Volodine'​s //Lisbonne dernière marge// », //New Novel Review : Nueva Novela/​Nouveau Roman Review//, vol. 3, n° 1 (octobre 1995), p. 67-81. +++ Article de revue
  
     ​     ​
- 
 CONANT, Chloé, « "Ni départ, ni bateau"​ : la Lisbonne sans issue d’Antoine Volodine », dans //Lisbonne. Géocritique d'une ville//, Études réunies par Alain Montandon, Clermont-Ferrand,​ Presses universitaires Blaise Pascal (Littératures),​ 2006. +++ Chapitre de collectif CONANT, Chloé, « "Ni départ, ni bateau"​ : la Lisbonne sans issue d’Antoine Volodine », dans //Lisbonne. Géocritique d'une ville//, Études réunies par Alain Montandon, Clermont-Ferrand,​ Presses universitaires Blaise Pascal (Littératures),​ 2006. +++ Chapitre de collectif
  

Outils de la page

complaint